En 2019, Norman Flynn voulait échanger Nick Suzuki contre Wayne Simmonds

Quelques mois avant que Nick Suzuki n’effectue ses débuts dans la LNH, un panel d’analystes de RDS se demandait ce que ça prendrait au Canadien pour faire l’acquisition de Wayne Simmonds à la date limite des transactions.

C’est alors que Norman Flynn s’est exclamé avec confiance qu’il n’hésiterait pas à envoyer Suzuki aux Flyers contre les services du vétéran qui était alors âgé de 30 ans.

La vidéo a refait surface sur les réseaux sociaux aujourd’hui et l’analyse est tout simplement brutale.

«Trois ans à six millions, je serais d’accord. Même que je serais prêt à donner un jeune joueur en Nick Suzuki. »

Si vous aviez oublié à quel moment la carrière de Wayne Simmonds a tourné au vinaigre, je vous rafraîchis la mémoire en vous indiquant qu’il comptait alors 27 points en 62 matchs à Nashville. Déjà là, il s’agissait d’une proposition très farfelue. Au final, Simmonds a été échangé contre Ryan Hartman, alors âgé de 24 ans.

Mais Norman persiste et signe avec une analyse tout aussi mauvaise que la première. Pire, je dirais même.

« Suzuki, tu vas en avoir des Suzuki. C’est comme Byron. C’est un petit attaquant qui est bon passeur. »

A-YOYE. On s’entend que ça fracasse des records. On ne savait pas encore ce qu’allait devenir Nick Suzuki – mais c’est pour ça qu’on parle normalement avec beaucoup de nuance et de prudence.

Et de le comparer à Paul Byron, «un petit attaquant qui est bon passeur»Come on. C’est digne de quelqu’un qui n’avait jamais vu le jeune joueur de centre sur une patinoire.

En Rafale

– Les Ultras de l’Impact demandent à l’équipe de réviser le changement de nom.

– Les Olympiques seront annulés en 2021.

– Apprendre et aider en même temps.

– Andrew Shaw revient de loin.

PLUS DE NOUVELLES