Elliotte Friedman dévoile la mentalité du Canadien pendant l’absence de Shea Weber

Marc Bergevin a plusieurs dossiers sur son bureau à l’approche de la date limite des transactions. Il doit décider de la direction à prendre, ce qui semble déjà être un bon défi à la base.

Évidemment, la blessure de Shea Weber pourrait pousser le Canadien à aller dans la direction qui était à la base la plus logique pour l’organisation. Et si Bergevin obtient un premier choix pour un gars comme Petry, cela pourrait aider davantage sa décision.

Revenons à Weber. Si tout le monde semble avoir sa petite idée concernant son état de santé, il semble clair que le Canadien devra se débrouiller sans lui pour un bon moment. Et ce moment-là, c’est le plus crucial de la saison puisque c’est ce qui fera en sorte que la Flanelle participera aux séries ou non.

Tout ça pour dire qu’Elliotte Friedman s’est ouvert sur la mentalité du Canadien à cet effet. Évidemment, les têtes dirigeantes du CH ne voudront décidément pas rusher le géant défenseur dans son processus de réhabilitation puisque ce serait néfaste à long terme. Ils attendent toujours de voir si un échéancier peut être établi à court terme.

Mais d’ici là, l’informateur de Sportsnet affirme que la mentalité du CH est la suivante : « Hope for the best, brace yourself for the worst. » En d’autres mots, on espère le meilleur, mais on se prépare pour le pire du côté du Canadien.

Ce n’est pas une grande surprise puisque c’est ainsi que Marc Bergevin a l’habitude d’opérer. Souvenons-nous que le grand manitou du Canadien a l’habitude de dire qu’une fois en séries, tout peut arriver. Il semble donc avoir la même mentalité ici en se disant que si les gars se lèvent et que Weber guérit rapidement, tout peut arriver.

Il est toutefois irréaliste de croire que le CH peut y arriver. L’équipe n’arrivait pas à jouer pour .750 (environ ce qu’il aurait fallu pour accéder aux séries) avec son capitaine. Sans lui? C’est pas mal mission impossible.

En rafale

– Des nouvelles de Martin Reway.

– Le proprio se prononce.

– Luongo dans l’uniforme des Canucks, ça faisait longtemps.

– Un hommage bien mérité pour les Sedin.

– À noter.

PLUS DE NOUVELLES