Duchene: «probablement une bonne chance qu’il se passe quelque chose cet été» | Danault au centre du premier trio: un problème?

Matt Duchene s’est vraisemblablement résigné au sort qui l’attend. Le centre de l’Avalanche n’a pas bougé à la date limite des transactions, mais il n’en demeure pas moins convaincu qu’il quittera Denver au courant de l’été, où les grosses transactions sont plus faciles à réaliser de la perspective comptable.

Le principal intéressé a lui-même confié au journaliste du Denver Post Mike Chambers qu’il anticipait ce scénario: «Il y a probablement une bonne chance que quelque chose arrive cet été, mais on traversera le pont quand on y sera rendu».

Et Gabriel Landeskog, lui? À ma connaissance, le Suédois ne s’est jamais fendu de tels commentaires depuis que les rumeurs déferlent au Colorado. J’imagine qu’il se garde une petite gêne, avec le «C» brodé sur son chandail.

Elliotte Friedman se questionnait en février sur l’avenir de Galchenyuk à Montréal, et avait même évalué la possibilité d’une transaction Galchenyuk-Duchene, sachant que le 27 sera gourmand cet été. On peut toutefois affirmer sans trop se tromper que Joe Sakic est à la recherche d’aide à la ligne bleue et, dans cette optique, des équipes comme les Hurricanes, les Islanders et les Sénateurs ont davantage de ressources pour compléter cette transaction.

Danault au centre du premier trio: un problème?

La pensée populaire chez les fidèles partisans de la Flanelle est que le Canadien ne gagnera pas une ronde en séries éliminatoires avec Phillip Danault comme premier joueur de centre.

Met-on le doigt sur le vrai problème?

Au final, il n’y a qu’une rondelle sur la patinoire, alors à quoi bon compléter Pacioretty et Radulov avec un magicien en possession du disque sachant que ceux-ci vont se l’accaparer pour la grande majorité de la soirée? La formule est tout à fait fonctionnelle lorsque Danault, un centre à vocation défensive, accomplit le sale boulot dans l’ombre. Le Québécois se replie vigoureusement, va cueillir les rondelles en fond de territoire, et avance bien le disque en zone neutre pour permettre à ses deux acolytes de s’exprimer. Après tout, la part des buts du Canadien par rapport à l’autre équipe est de 60% (ratio de 6 buts contre 4) lorsque ce trio foule la glace… C’est le but du hockey, non, marquer plus de buts que l’opposition?

Il est clair que Galchenyuk est le centre numéro un du Canadien, d’un point de vue de talent brut et de production. Dans les circonstances, Danault est simplement le joueur qui tire le meilleur du duo Radulov-Pacioretty.

Le Canadien a-t-il un problème au centre? Ça oui. Tomas Plekanec est au neutre, et ça demeure le plus grand problème, car il était jadis le centre numéro un de l’équipe. En pratique, c’est comme si on avait soustrait de l’alignement du Tricolore un centre de 60 points du jour au lendemain.

Mais il ne faut pas s’énerver le poil des jambes avec le fait que Danault pilote la première unité, par la force des choses. La chimie est bonne, donc il s’agit là du moindre de nos soucis. Espérons plutôt que Gallagher, Lehkonen, Byron et compagnie se remettent en marche.

En rafale
– Je suis sans mot devant l’ovation qu’a reçue P.K., qui était émue au larme sur la glace du Centre Bell, le projecteur braqué sur lui. Saisissant. On dira ce qu’on veut du joueur, ça dépasse le hockey. Par sa philanthropie, P.K. était un homme plus grand que nature.

– Wow! Une entrée remarquée à Ottawa pour Burrows.

– Roberto Luongo s’est blessé ce soir. À suivre.

– Le GIF de la soirée:

https://twitter.com/MoeninGlory/status/837465481296642048

– Zach Fucale s’amuse à Brampton dans la ECHL en dansant avec le jeune Noah.

https://www.instagram.com/p/BRJ7q6tlEFB/

 

PLUS DE NOUVELLES