Drouin pourrait être l’homme en trop

Les spéculations vont bon train sur le futur alignement que Marc Bergevin va nous concocter dans les prochaines semaines. Va-t-il transiger pour acquérir Ehlers? TJ Brodie sera-t-il celui qui va patrouiller à la gauche de Shea Weber ou Jeff Petry cet automne?

Je le dis d’emblée : j’ai toujours bien aimé Brodie, mais je ne sauterais pas de joie s’il fait ses valises pour Montréal. Dans le pire des cas, j’espère qu’il ne coûterait pas trop cher à acquérir.

Ce qui est très encourageant, c’est que la jeunesse qui pousse chez les attaquants (Kotkaniemi, Poehling et Suzuki) amène une profondeur qui n’était pas si grande il y a un peu plus d’un an. Si Marc Bergevin décide d’y aller pour le grand coup avec Duchene ou Panarin, le portrait sera très positif.

Grant McCagg a raison. C’est bien beau les scénarios de transaction et les signatures de joueurs autonomes, mais si le meilleur des mondes arrive avec Suzuki et Poehling, qui restent avec le grand club, et qu’un joueur autonome de premier plan décide d’enfiler l’uniforme Bleu-Blanc-Rouge, Marc Bergevin aura un autre casse-tête sur les bras.

Il devra échanger un attaquant. Idéalement, pour obtenir le fameux défenseur gaucher qui manque à la brigade actuelle.

Mais lequel?

On écarte les trois jeunes, ainsi que Domi, Danault et Gallagher. Byron entamera la première saison de son nouveau contrat de 4 ans, on peut se douter qu’il ne sera pas mis dans la vitrine. Armia amène une dimension que les autres attaquants du CH n’offre pas et il sera encore appelé à jouer le rôle de grand frère de Kotkaniemi. Nate Thompson sera parfait dans le rôle du 13e attaquant.

Il reste donc Lehkonen, Shaw et Drouin.

Le moment pourrait être parfait pour vendre Shaw pendant que sa valeur est à son zénith, mais Marc Bergevin et Claude Julien sont en amour avec les intangibles qu’il apporte dans l’équipe : l’effort constant et un leadership à toute épreuve. Il a mieux contrôlé ses émotions lors de la dernière saison et il a apporté beaucoup plus de positif que de négatif à son équipe.

C’est la même chose avec Lehkonen, chez le Canadien, on aime son jeu d’ensemble et sa capacité à neutraliser les efforts de l’adversaire à l’attaque, même s’il n’est pas le plus costaud.

Si on suit cette logique, de façon réaliste, c’est Jonathan Drouin qui pourrait (déjà) quitter le Canadien. Surtout quand on sait que maintenant, des gens proches de l’équipe entretiennent des doutes au sujet du #92.

Les fans les plus cyniques vont me dire qu’ils ont des doutes depuis le début de son acquisition et qu’avec sa fin de saison très en-deçà des attentes, Drouin n’a rien fait pour calmer le jeu.

Et je respecte ça.

Pour ma part, je suis convaincu que le Québécois peut rebondir et jouer un rôle important au sein du Tricolore. La prochaine saison sera très importante pour qu’il le démontre… s’il n’est pas échangé.

Toutefois, s’il n’y a pas de place pour lui, il sera inutile d’entretenir le suspense et prendre le risque que sa valeur baisse davantage. Aussi bien utiliser l’ailier pour l’offrir et obtenir le défenseur tant recherché.

Marc Bergevin pourrait loger un appel du côté de Don Waddell, avec les Hurricanes.

En rafale

– Ok, prenez quelques minutes pour lire cet excellent reportage!

– Wow! Tout un lancer du jeune Pettersson!

– Les hockeyeuses s’organisent!

– Je ne vois pas pourquoi Wilson doit regretter l’acquisition de Karlsson.

PLUS DE NOUVELLES