Dreger : la LNH ne provoquera pas la terminaison de la convention collective

Il y a environ deux semaines, je vous offrais sur cette même plateforme un résumé de ce qui était à venir d’ici la mi-septembre, alors que la LNH et l’AJLNH ont l’option de provoquer la terminaison de l’entente de la convention collective dès 2020, qui forcerait alors une négociation hâtive des termes de celle-ci. Dans le passé, nous savons très bien que ç’a souvent été synonyme de lock-out : les deux dernières fois (2004-2005 et 2012-2013), un arrêt de travail a touché la ligue. Par contre, tous les acteurs impliqués veulent évidemment éviter un tel scénario… Jusqu’à un certain point.

Bill Daly s’était dit «prudemment optimiste» à propos des discussions entre la ligue et l’association des joueurs.

Darren Dreger a révélé hier que la LNH avait déjà pris sa décision, de son côté : on s’attend à ce que la ligue décline l’option de renégociation du CBALe but est de renégocier les termes de l’entente en 2022-2023, dans trois saisons, lorsque cette dernière aura officiellement expirer.

Les gouverneurs sont donc d’avis que les problèmes peuvent attendre 2022-2023 et qu’il n’est pas nécessaire de provoquer quoique ce soit en 2020.

Par contre, c’est dans les deux prochaines semaines que ça deviendra intéressant. L’AJLNH a jusqu’au 15 septembre pour offrir sa réponse à la même question et déterminer si la convention collective expirera en 2020, causant ainsi une vague d’incertitude en vue de la saison 2020-2021.

Dans cette histoire, ce qu’il faut comprendre est que bien qu’un arrêt de travail n’est jamais le but, ce sont les revendications de l’AJLNH qui ont le potentiel de créer du remous entre les deux partis. Le principe d’escrow cause problème et le partage des revenus n’avantage pas les joueurs, selon leurs dires. Au-delà de tout ça, les athlètes souhaitent pouvoir participer aux Jeux Olympiques. C’est donc l’association des joueurs qui a intérêt à provoquer la fin du CBA, si elle veut obtenir des compromis de la part de la ligue. Grève? Lock-out? Si ça se produit, il y a de bonnes chances que ça provienne des demandes de l’AJLNH.

Vont-ils mettre le pied à terre d’ici deux semaines? Ce sera une décision très importante dans l’avenir à court terme du circuit…

En attendant, nous savons que nous avons une saison de hockey sans interruption à venir.

Mise à jour : la date limite de l’AJLNH pourrait être repoussée et la LNH a confirmé qu’ils n’optaient pas pour une terminaison prématurée.

En Rafale

– Superbe passe!

– Bojan commente son adaptation à Montréal.

– Des nouvelles de Stroll.

PLUS DE NOUVELLES