Des transactions vraiment bizarres pourraient être complétées en juin dans la LNH

Les Gouverneurs de la LNH se réuniront (à distance) vers 15h00 aujourd’hui afin de discuter de plusieurs dossiers chauds dans la LNH. Le premier dossier sur le top de la pile? Celui du repêchage amateur de cette année.

Gary Bettman n’a pas nécessairement besoin de l’appui des Gouverneurs pour tenir le repêchage amateur au début du mois de juin – possiblement avant la reprise des activités et les séries -, mais il y a fort à parier qu’il tentera de l’obtenir. Disons que ça passerait mieux.

Plusieurs DG, présidents et proprios sont présentement contre un tel projet. Avec un tel repêchage virtuel avant d’éventuelles séries, le CH n’aurait aucune chance de pouvoir repêcher Alexis Lafrenière… tout en étant menotté dans ses possibilités de transactions puisque celles-ci ne pourraient pas officiellement impliquer des joueurs qui joueront cet été pour une autre équipe (si les séries de la saison 2019-20 viennent à être disputées bien sûr).

Il n’y a donc pas que les transactions déjà complétées et impliquant des choix conditionnels qui compliqueront les choses, il y a aussi celles qu’on ne pourra peut-être pas faire (et que l’on aurait complétées avec un repêchage traditionnel après la fin des séries). Et ne me dites pas que les meilleures transactions sont souvent celles que l’on ne fait pas, SVP…

Or, des sources bien placées dans l’univers de la LNH ont confié à Bruce Garrioch (Postmedia) que les équipes pourraient avoir le droit de compléter des deals on the side et/ou impliquant des considérations futures. Un peu comme Vegas avait pu le faire avant le repêchage d’expansion…

Le problème, c’est que certains joueurs seraient donc échangés – sans le savoir ou en étant conscients, surtout s’ils possèdent une clause de non-échange – et ils devraient encore porter les couleurs de leur ancien club pour terminer la saison (et les séries). Qu’arriverait-il s’ils se blessent? Est-ce que le side deal tomberait à l’eau? C’est un aspect fort différent des transactions complétées avant le repêchage d’expansion par les Golden Knights…

Ceci dit, ce type de transactions sont souvent complétées dans le milieu du hockey junior, avant que le marché des transactions soit ouvert après les fêtes.

Reste qu’échanger un choix de première ronde en retour d’un choix de deuxième ronde et de considérations futures serait spécial, vous ne trouvez pas?

Deux transactions du type considérations futures vs considérations futures et un choix de troisième ronde entre le Canadien et l’Avalanche aussi… ou pire encore!

Vous imaginez toutes les spéculations qu’il y aurait durant les mois de juin, juillet, août, septembre et octobre?

Non, ce draft n’aura rien de normal s’il a lieu en juin et le fait d’y empêcher les transactions impliquant des joueurs actifs (et dont le nom serait divulgué) risque d’enlever un gros élément de plaisir pour les partisans. Mais bon, il n’y a plus rien de normal avec la COVID-19 alors…

Attention! Il ne faut pas nécessairement s’attendre à ce que la LNH rende une décision finale sur le prochain repêchage aujourd’hui… mais ça devrait se faire d’ici la fin de la semaine. Pour l’instant, les probabilités pointent vers un repêchage à quelque part au mois de juin, possiblement dans la première moitié du mois (5 et 6 juin?). On ne sait toujours pas combien de rondes (7? 10?) il comporterait…

En rafale

– La LNH souhaiterait attendre au mois de septembre ou octobre afin de disputer les séries dans les 16 villes des équipes impliquées, et non dans quatre sites neutres. Pour l’instant, plus de dix villes/équipes auraient soumis leur candidature si l’option des sites neutres est tout de même choisie. La prochaine saison serait donc entamée en décembre (à huis clos toujours?).

– Puisqu’il est question de repêchage, la loterie aura lieu dans deux jours dans la LHJMQ.

– Le capitaine des Penguins a apporté de la joie dans la région de Pittsburgh.

– Qu’est-ce qui attend Jonathan Quick?

– Jean Pascal se classe lui-même comme étant le deuxième meilleur boxeur québécois de l’histoire (et j’ai tendance à être d’accord avec lui). Hâte de voir si Artur Beterbiev le surpassera dans les années à venir…

PLUS DE NOUVELLES