Des équipes (riches) forcées de dépenser seulement 70 millions $ en 2020-21

Le plafond salarial ne grimpera pas la saison prochaine dans la LNH. En fait, il ne grimpera pas de façon significative avant quelques années.

Les équipes du circuit Bettman pourront donc dépenser 81,5 millions $ (au lieu des 84 ou 85 qu’il sauraient pu sortir dans la COVID-19). Bien sûr, il est question de cap hit ici, et non de salaire réel.

Certaines équipes auront de la difficulté à faire fitter tous les salaires de leurs joueurs sous cette limite imposée par la nouvelle convention collective. Les Maple Leafs, notamment.

Et si l’on se fie à ce que Darren Dreger a confié hier sur les ondes de TSN, plusieurs équipes moins fortunées se placeront une limite interne d’argent à dépenser un peu beaucoup plus basse que 81,5 millions $. Des équipes qui avaient tendance à ne pas dépenser tout leur argent comptable disponible seront encore moins enclines à le faire suite aux chutes de revenus due à la pandémie (et aux manque de spectateurs dans les estrades).

Mais il y aura plus que ça à surveiller cette année. Plusieurs propriétaires d’équipes de la LNH ont aussi d’autres entreprises qui sont durement touchées par la COVID-19. Ils viseront à aussi couper leurs dépenses avec leur équipe… et viseront peut-être aussi peu à ne dépenser que 70 millions $ en salaires la saison prochaine.

Bonne nouvelle pour les fans du CH : le Canadien n’est probablement pas l’une des équipes qui a de la difficulté à engranger des profits et les autres business de Geoff Molson fonctionnent relativement bien – sauf bien évidemment Evenko.

Espérons toutefois que le marché de l’immobilier au centre-ville ne sera pas durement atteint au cours des prochains mois et que les grands rassemblements seront permis sous peu pour éviter une catastrophe chez Evenko.

Autre bonne nouvelle : ces quelques équipes qui voudront sabrer dans leurs dépenses mettront probablement quelques joueurs intéressants sur le marché et elles ne seront pas actives sur le marché des joueurs autonomes sans restriction.

Est-ce que Marc Bergevin saura profiter de cette nouvelle réalité pour certains de ses compétiteurs?

Pierre LeBrun a aussi confié durant ce segment Insider Trading que la LNH espère toujours être en mesure de disputer une saison de 82 matchs, mais que les chances qu’elle débute ses activités le 1er décembre sont plutôt minces.

En rafale

– Jacob Olofsson retrouve son rythme après une longue absence. [TSLH]

– Dire qu’il était en isolement suite à un (faux?) test positif à la COVID-19 il y a quelques semaines à peine.

Genie poursuit son excellent travail en Turquie. Elle a surpris la favorite du tournoi.

– Championnat canadien : l’Impact s’est (beaucoup) compliqué la vie avec sa défaite d’hier soir.

PLUS DE NOUVELLES