Défenseur gaucher : le dernier réel besoin du Canadien

Hier après-midi, Marc Bergevin nous a rappelé une nouvelle fois qu’il n’a pas peut de transiger si une occasion se présente à lui. Après avoir affirmé qu’il ne comptait pas boucler une transaction, il a mis la main sur Eric Staal, qui viendra combler un besoin au centre.

Ce matin, Bergevin a de nouveau affirmé que son magasinage était terminé. Il est important de noter qu’il réprimait un sourire en le disant, et si le passé est garant de l’avenir, il ne faut jamais considérer que le DG du Tricolore se tiendra tranquille, et ce, même s’il le clame haut et fort.

Mais s’il devait bouger à nouveau, qu’est-ce qu’il aurait dans sa mire? La réponse est fort probablement un défenseur gaucher capable de bouger la rondelle. Il manque un élément plus mobile et capable de relancer le jeu aux côtés de Shea Weber. Et même si son partenaire habituel, Ben Chiarot, devait revenir plus tôt que prévu, reste que le capitaine du CH a perdu beaucoup de mobilité cette année. C’est pourquoi il ne ferait pas de tort au Canadien de mettre la main sur un tel joueur.

Bref, c’est cette réflexion qui a amené Félix Séguin, de TVA Sports, à se demander si Bergevin n’a pas une autre transaction en préparation. Après tout, ce dernier sait qu’il doit gagner dès cette année, et comme son poste est en jeu, c’est d’autant plus important d’y parvenir.

Maintenant qu’on connait le besoin actuellement en place, on peut tenter de cerner les potentielles cibles. Évidemment, le joueur idéal se trouve actuellement du côté de Nashville, alors que Mattias Ekholm est la définition même du joueur recherché dans l’alignement de Dominique Ducharme. Son contrat est très peu dispendieux (3.5 millions $ par année), il est sous contrôle jusqu’à la fin de la saison prochaine et s’il devait s’amener à Montréal, il deviendrait immédiatement le deuxième meilleur défenseur de l’équipe, derrière Jeff Petry.

Est-ce réaliste? Après tout, les Predators sont de retour dans le portrait des séries et si Ekholm est réellement disponible, plusieurs équipes seront dans le derby. Ce n’est pas à écarter, mais le prix sera probablement très élevé.

Les noms d’Alex Goligoski et de Dmitry Kulikov ont également été soulevés. Ils n’auraient pas le même impact que leur homologue à Nashville, mais ils pourraient s’avérer être de belles trouvailles.

Là où le bât blesse, c’est que le CH n’a pas beaucoup de place en dessous du plafond salarial. Si on veut acquérir un joueur, il faudra libérer du salaire. Paul Byron et Artturi Lehkonen sont probablement les deux joueurs qui pourraient quitter pour faire de la place, et peut-être un joueur comme Joel Armia (surtout si on veut vraiment voir Cole Caufield avec le grand club rapidement).

Bref, il y aura du gros travail à faire pour y arriver, mais ne comptez jamais Marc Bergevin comme mort pour réaliser des transactions. Après tout, si une occasion se présente pour améliorer son équipe, il ne la refusera probablement pas simplement car il a affirmé qu’il ne comptait plus réaliser de transactions.

En fait, si c’était le cas, Eric Staal ne serait pas à Montréal en ce moment.

En rafale

– Toujours aucun changement dans le dossier.

– Le CH n’est plus une petite équipe.

– Il fait tout un travail, celui-là!

– Après avoir débuté son séjour à Toronto avec John Tavares et William Nylander, Alex Galchenyuk change de trio.

– Les Beavers continuent de surprendre au March Madness!

PLUS DE NOUVELLES