Date limite : tout indique que le Canadien ira chercher un attaquant (et non un défenseur)

Est-ce que Marc Bergevin a l’intention de bouger au cours de la prochaine semaine? La réponse est oui. Après tout, son poste est encore en jeu – ça n’a pas changé depuis la semaine dernière – et il voudra y remédier.

Devant le filet, ce n’est pas un problème. Il ne bougera pas.

C’est au niveau des patineurs que le problème se situe. Autant chez les défenseurs que chez les attaquants, il y a des aspects à améliorer.

Ceci dit, plus le temps passe, plus on se rend compte que les chances de voir un attaquant débarquer en ville sont plus grandes que celles de voir un défenseur arriver.

Pourquoi? Parce que, comme l’a souligné Darren Dreger la semaine dernière, Marc Bergevin semble aimer sa brigade défensive. Elle n’est pas parfaite, mais avec le retour de Ben Chiarot, qui aura lieu plus tôt que tard, ça aidera la cause du CH.

Et il y a des options à Laval (Xavier Ouellet, Cale Fleury, Otto Leskinen sur l’escouade volante, etc.) pour aider à petit prix, au besoin.

Comme la marge de manœuvre salariale est assez mince chez le Canadien, il n’y a pas de place pour ajouter plusieurs joueurs. C’est pourquoi les chances de voir un attaquant arriver en ville sont plus grandes.

Selon Renaud Lavoie, il ne faut pas forcément s’attendre à voir un défenseur arriver à Montréal, mais le CH aurait bel et bien envie de bouger. Tirez-en votre propre conclusion…

Nul besoin de mentionner que pour ce faire, un salaire devra quitter les livres comptables du Canadien via transaction. Est-ce que ce sera Artturi Lehkonen, Joel Armia ou, encore mieux, Paul Byron?

Parce que même si une équipe adverse peut retenir 50 % du salaire d’un joueur dans une transaction, faire de la place sera nécessaire. Et il faudra aussi en faire sur la glace parce que ça commence à faire du monde à la messe.

Avec la grande séquence de parties de suite, le DG voudra économiser ses joueurs. Aller chercher du renfort est une solution.

Notons que les rappels chez les attaquants sont moins intéressants… à moins de parler de Cole Caufield. Ceci dit, ce dernier semble à Laval pour y rester à moyen terme.

En rafale

– Mauvaise nouvelle à Boston.

– Les ballottés du jour.

– Avec raison.

– Ça va mal à Vancouver.

– Ce serait logique.

PLUS DE NOUVELLES