Date limite : Kristopher Letang approuve Marc Bergevin

À la date limite des transactions, le Canadien n’a pas changé le monde. Marc Bergevin a laissé Anthony Mantha et Taylor Hall à ses comparses américains et s’est concentré sur sa défensive. Jon Merrill (Detroit) et Erik Gustafsson (Philadelphie) sont donc débarqués en renfort.

Est-ce que cela a déçu certaines personnes? Pour ceux qui s’attendaient à un miracle, oui. Mais dans les faits, Marc Bergevin avait les mains liées par le plafond salarial et il a fait ce qu’il a pu.

Et vous savez quoi? Dans le milieu, ce n’est pas mal perçu.

Kristopher Letang, défenseur des Penguins de Pittsburgh, croit que le Canadien a été intelligent lors de la date limite des transactions. Il l’a déclaré en marge de l’épisode de la semaine du podcast Lavoie Letang, qu’il fait avec Renaud Lavoie.

Selon lui, les deux acquisitions du Canadien vont aider à leur manière. La raison est simple : une équipe n’a jamais trop de profondeur à la ligne bleue. Il trouve donc que le CH a été intelligent en se protégeant en cas de blessure.

Il a rappelé qu’au cours des dernières années, des Ron Hainsey et Mark Streit ont eu des rôles plus importants que prévu à Pittsburgh en séries en raison de blessures.

En parlant de Jon Merrill, Letang soutient qu’il fait tout pour éviter que la rondelle n’entre dans le filet des siens. Puisque le match se joue dans les détails, avoir un gars comme lui qui ne te fait pas mal défensivement peut aider.

Et ça peut avoir l’air anodin, mais sa coupe de cheveux peut aider à rassembler les gars. Rire de sa coupe de cheveux (en tout respect) peut aider à rassembler les troupes.

Et il faut dire que Letang aime sa coupe. Il a lui-même profité de l’occasion pour en rire.

Je pense que je vais lui louer mon condo à Longueuil! – Letang

De l’autre côté du spectre, on retrouve un défenseur offensif qui a des upsides que d’autres n’ont pas. Selon Letang, même s’il a des lacunes défensives, il peut dynamiser le groupe.

Après tout, Letang note que le Canadien n’arrive pas toujours à marquer au bon moment. D’avoir un gars comme lui, qui peut générer de l’offensive, ça aidera.

Et si ça ne marche pas? Le CH a envoyé un septième choix chez le bonhomme. Ce n’est pas grave.

Le défenseur des Penguins s’est donc questionné à savoir pourquoi ses rivaux de Philadelphie ont envoyé un défenseur comme lui à Montréal parce que, comme il le disait, la profondeur à l’arrière est importante. Cela démontre donc que oui, ce que le CH a fait n’est pas flamboyant, mais est efficace.

En rafale

– Rappel : nous sommes à quelques mois des Jeux.

– On lui souhaite.

– Pourquoi?

– Je sens que les États-Unis ont quand même un avantage.

– Une journée importante dans le monde du baseball.

PLUS DE NOUVELLES