Dany Dubé aimerait que le Canadien se trouve un «Connor Clifton»

Si vous avez regardé le premier match de la série finale opposant les Blues de St-Louis aux Bruins de Boston, il est très possible que vous ayez remarqué l’apport d’un jeune défenseur de 24 ans, Connor Clifton. L’Américain a marqué le premier but des Bruins, offrant une bonne dose de momentum aux siens, qui ont par la suite complété la remontée pour s’emparer de la première joute de ce duel.

Dany Dubé a d’ailleurs adoré le défenseur droitier, qui excelle dans le jeu de transition. L’analyste aimerait bien que le Canadien soit en mesure de trouver son propre «Connor Clifton», soit un jeune arrière abordable qui est en mesure d’avoir un impact sur un match.

«Je ne veux pas être ironique, mais nous, à Montréal, on ne pourrait pas se trouver un joueur comme Connor Clifton? Sérieusement, le jeune homme saute dans la mêlée et devient tout de suite un contributeur positif. Il inscrit son équipe au pointage et livre la marchandise.»

Évidemment, l’échantillon est encore trop petit pour s’emballer à propos de ce dernier, et c’est pourquoi Dubé teinte ses propos. Par contre, il faut lui donner raison lorsqu’il mentionne qu’il faut ajouter le nom de Clifton à la liste des défenseurs rapides et mobiles des Bruins. Montréal pourrait s’améliorer, sur ce plan.

Un contributeur de ce style pourrait certainement prêter main forte au Tricolore l’année prochaine.

Repêché par les Coyotes en cinquième ronde du repêchage de 2013, Clifton n’avait jamais joué dans la LNH avant que les Bruins ne lui donnent sa chance. Après une année avec le club-école, on lui a offert un contrat avec le grand-club, avec lequel il a pu évoluer pendant 19 matchs de saison régulière avant d’amorcer ce parcours éliminatoire impressionnant.

Ce type de défenseur peut se trouver par le repêchage, mais aussi sur le marché des agents libres. C’est pourquoi il est important d’avoir un groupe de dépisteurs professionnels de qualité.

Le Canadien pourrait partir à la pêche, cet été, et offrir une entente à un jeune défenseur de ce calibre. Ça ne coute presque rien, pour ce que ça peut rapporter.

En Rafale

– L’été dernier, il a pris de bonnes décisions. Il faut que ça continue et que ça paie.

– Bianca fait un effort apprécié.

– Des nouvelles de Jacques Martin, qui était de passage à JiC.

– Steph Curry s’ouvre sur ce que Toronto représente, pour lui.

PLUS DE NOUVELLES