Corey Perry dans le carré d’as pour une troisième fois en cinq ans

Corey Perry a été l’une des très belles surprises chez le Canadien cette saison. Le vétéran a surpassé à peu près toutes les attentes placées en lui, et alors que le Tricolore a finalement obtenu son billet pour le carré d’as, on retrouve Perry (l’attaquant le moins bien payé de l’équipe) au cinquième rang des pointeurs de l’équipe en séries.

Et ça, c’est sans compter son impact dans le mental de ses adversaires. Parlez-en à Mathieu Perreault.

Mais même si la grande majorité des joueurs du Canadien ne sont pas des habitués du carré d’as, c’est une toute autre histoire pour Perry. En fait, l’ancien vainqueur du trophée Hart y accède pour une troisième fois dans les cinq dernières années.

C’est une trouvaille de nos collègues chez Fanadiens.

Non seulement c’est une troisième présence en cinq ans pour Perry, mais c’est également une apparition avec trois équipes différentes, lui qui était avec les Ducks en 2016-17, les Stars en 2019-20 et le Canadien en 2020-21.

On sait que Perry est un élément important pour l’organisation montréalaise. Ce matin, mon collègue Maxime Truman vous rapportait que le numéro 94 avait été l’un de ceux qui avait pris la parole pour rallier l’équipe avant la séquence de sept victoires actuelle.

En ce moment, la situation dans laquelle le Canadien se trouve fait en sorte qu’il aura besoin du leadership de Perry. C’est la sixième fois depuis le début de sa carrière qu’il atteint le carré d’as, ce qui représente un sommet chez le CH. En fait, personne n’y a accédé plus de trois fois, incluant cette année (Tyler Toffoli et Eric Staal).

Carey Price atteint la demi-finale pour une deuxième fois en tant que gardien #1 du Canadien (la première a été marquée par un certain incident impliquant Chris Kreider…), tandis que Shea Weber y est pour une première fois en carrière.

Actuellement, celui qui a l’expérience, c’est Corey Perry. Le Canadien est chanceux de compter sur un joueur qui a été dans cette situation à plusieurs reprises par le passé, ne lui reste qu’à profiter de l’expérience de son vétéran.

En rafale

– Ne lui mettons pas cette pression : il joue bien et sa bonne humeur est contagieuse pour ses coéquipiers.

– L’entraîneur de Tyler Toffoli au niveau junior parle de son ancien joueur.

– Ce ne sera pas le temps des retrouvailles.

– À écouter.

– Des nouvelles de l’ancien des Blue Jays.

PLUS DE NOUVELLES