Comment les Oilers vont-ils se débarrasser de Milan Lucic ?

Est-ce que cette fois-ci, ce sera la bonne ?

C’est certainement la question que les partisans se sont posés, à Edmonton, après avoir vu Ken Holland être nommé nouveau DG de l’équipe.

Les Oilers auront également un nouvel entraîneur en vue de la saison prochaine…

Avec des joueurs de grands talents en attaque comme Connor McDavid, Leon Draisaitl et Ryan Nugent-Hopkins, et quelques bons défenseurs en Oscar Klefbom et Darnell Nurse, les fans pourraient espérer (beaucoup) mieux.

Pourtant, les deux dernières saisons ont été catastrophiques.

La raison aux déboires des Oilers est pourtant bien simple : l’état-major du club n’a jamais réussi à bien entourer ses vedettes.

C’est donc dire que Ken Holland aura du pain sur la planche en vue de la saison prochaine. Or, il devra composer avec un portrait salarial affreux, puisque plusieurs joueurs comme Milan Lucic sont largement surpayés pour ce qu’ils offrent sur la patinoire.

Rien pour arranger la donne, donc…

Dans le meilleur des mondes, Milan Lucic aurait déjà plié bagage vers d’autres cieux. Malheureusement, son salaire bloque (pour le moment ?) tout espoir de transaction l’impliquant.

Mais alors, quelle est la solution ?

Tout en se basant sur un texte provenant d’Edmonton qui évaluait toutes les possibilités qui se présenteront à Ken Holland dans le dossier Lucic, Mathias Brunet  pense que Marc Bergevin devrait jeter un œil à la situation.

Rappelons d’abord que le CH possède beaucoup d’espace sous le plafond – environ 11M$ à l’heure où l’on se parle. Qui plus est, Bergevin n’aura pas de gros contrat à négocier avant celui de Max Domi, dans deux saisons.

Brunet avance que si les Oilers acceptaient de retenir 3 M$ sur le salaire de Lucic, tout en offrant un espoir tel que Puljujarvi, Yamamoto ou encore Jones, le Canadien pourrait largement se permettre d’effectuer la transaction.

La voie est donc libre, n’est-ce pas ? Eh bien, pas vraiment. 

Disons que Marc Bergevin aurait tout intérêt à garder cet espace sous la masse afin de frapper  un gros coup cet été. Comme le rappelle Brunet, Lucic peut apporter un impact similaire à celui de Patrick Maroon à une équipe, mais la durée de son contrat rend les choses (très) compliquées.

Garder Lucic pour encore 4 ans à 3M$ ou Duchene (c’est un exemple) pour 7 ou 8 ans à environ 8M$ ? Le choix est vite fait…

Mais surtout, n’oublions pas que Marc Bergevin est pris avec le contrat de Karl Alzner pour les trois prochaines saisons.

Bref, le Canadien a beau avoir aidé les Jets, l’an dernier, en acceptant le contrat de Steve Mason, cette situation ne se répétera pas cette année, ou du moins pas dans le cas de Milan Lucic…

En rafale

– À écouter !

– Wow !

– Je le pense aussi.

– Signature chez les Flames.

PLUS DE NOUVELLES