Coin des rumeurs : le casse-tête Driedger-Bobrovsky pourrait profiter au Kraken

Le dernier Insider Trading de TSN contenait quelques rumeurs assez intéressantes dignes de mention, dont deux formations qui magasinent de façon assez intensive, et une équipe qui possède présentement un léger problème entre les deux poteaux.

Les Canucks souhaitent greffer un jeune attaquant à leur formation

Jake Virtanen a impressionné, la saison dernière, en inscrivant 36 points en 69 rencontres pour les Canucks de Vancouver. Même si la relation entre les deux clans n’a pas toujours été rose, il a réussi à produire en 2019-2020.

Mais en 2021, rien ne va plus. Il n’a inscrit qu’un seul but depuis le début de la saison, et les Nucks en ont enfin assez et l’ont à nouveau placé sur le marché des transactions.

Maintenant, il est rapporté que l’équipe est à la recherche d’un jeune attaquant de moins de 25 ans qui puisse évoluer au sein du top-9 de la formation… La définition de Jake Virtanen. 

Difficile d’échanger quatre trente sous pour une piasse, comme on dit. Surtout lorsque ta piasse se pointe souvent au camp d’entraînement en n’étant pas prêt physiquement, montrant une éthique de travail qui est loin d’être parfaite.

Les Kings veulent agressivement acquérir un défenseur

Ça va bien, à Los Angeles. Six victoires de suite, et l’équipe joue beaucoup mieux qu’on l’anticipait.

Est-ce une raison pour viser les séries au lieu d’obtenir un bon choix au repêchage? Non. Mais dites ça aux Kings, qui veulent agressivement faire l’acquisition d’un jeune défenseur gaucher dynamique. 

L’organisation compte sur plusieurs bons jeunes joueurs de centre, et Darren Dreger compare la situation à celle qui avait mené à la transaction entre Seth Jones et Ryan Johansen. À suivre! Espérons pour LA qu’ils ne recommenceront pas à être compétitifs trop tôt – une reconstruction, ça ne se fait pas aussi rapidement…

Chris Driedger donne des maux de tête aux Panthers

Il y a deux ans, il était dans la ECHL. Cette année, il joue mieux que le gardien à 10 millions de dollars, Sergei Bobrovsky. Personne ne l’a vu venir, mais le voici avec un taux d’efficacité de 0.928 en 2021, après un petit échantillon de 0.938 en 2019-2020.

Il se peut très bien que le Kraken de Seattle surveille la situation et tente de voler Driedger aux Panthers, lorsqu’ils auront la chance de parler aux agents libres avant les autres.

Driedger verra son contrat prendre fin à la fin de la saison, et il deviendra agent libre sans restriction.

Les Panthers disent avoir confiance en Bobrovsky, mais on peut quand même se poser des questions sur ce dossier. Bob coûte cher et ne performe pas, tandis que Driedger aura besoin d’une hausse de salaire après une belle saison…

En Rafale

– Norlinder, mesdames et messieurs.

– Tellement utile.

– Décès de Maurice Tanguay.

– Pas si vite!

PLUS DE NOUVELLES