Claude Julien joue gros cette année

À quelques jours du début de la saison, tous les yeux sont rivés vers le camp d’entraînement du Canadien pour y observer sa nouvelle mouture, et avec raison. Depuis plusieurs semaines, tout le monde avait hâte de voir les nouvelles acquisitions réalisées par Marc Bergevin au courant de la saison morte. 

Avec la stabilité qu’amène Jake Allen dans les buts pour seconder Carey Price, l’énergie de Josh Anderson dans l’équipe, les qualités de tireur de Tyler Toffoli ainsi que la constance qu’amène Joel Edmundson dans la brigade défensive du Tricolore, le CH a un visage complètement différent de celui de l’an dernier.

Claude Julien a enfin un club. Il a enfin, à l’aube de la quatrième année de son contrat, une équipe à son image avec plusieurs pions de qualité pour lui permettre de se rendre loin lors du bal printanier.

Et comme l’écrit si bien Jean-Charles Lajoie dans son article de ce matin, l’entraîneur-chef pourrait jouer son poste cette année. Par le passé, le coach pouvait être excusé pour les contre-performances du Tricolore en raison du fameux reset de son patron qui créait un solide manque de profondeur à l’équipe. Un mauvais début de saison ne devrait pas nécessairement mener à son congédiement, mais les résultats à la fin de la campagne seront importants.

On parle souvent des performances du Canadien en séries 2020. Mais souvenez-vous à quel point le calendrier régulier n’était pas rose avec les deux fameuses séquences de défaites de 8 matchs…

Rappelons toutefois que le bulletin de notes de Claude Julien n’est pas très reluisant depuis quelques années. Oui, le Canadien a participé aux séries éliminatoires en battant les Penguins lors de la ronde de qualification cette année. Mais il faut remonter en 2013-2014, alors qu’il était encore à la barre des Bruins, pour voir la dernière fois où l’entraîneur a mené son équipe en séries éliminatoires.

J’exclus ici la saison 2016-2017 du Canadien, soit l’année où Julien a succédé à Michel Therrien. À son entrée en poste le 14 février, le Tricolore trônait déjà au sommet de la division Atlantique. Le Canadien avait été éliminé hâtivement par les Rangers en première ronde par la suite.

Je me répète, mais la stratégie du CH de rebâtir excuse les contre-performances de l’équipe sous la barre de Claude Julien. Toutefois, cette défaite ne peut plus fonctionner maintenant. C’est à l’entraîneur de prouver dès maintenant pourquoi on l’a engagé et de coacher pour gagner et non pour ne pas perdre.

En rafale

– Survol des surnoms dans l’équipe.

– Joe Thornton est simplement hilarant dans cette vidéo.

– Alex Smith est laissé de côté face aux Buccaneers.

– Ce dessin de Carey Price est tout simplement fabuleux!

– Attention au tir du poignet de KK!

– Cinq joueurs des Kings manquent à l’appel lors de l’entraînement.

PLUS DE NOUVELLES