Cinq équipes sont aux trousses d’Ilya Kovalchuk

Les dossiers d’Ilya Kovalchuk et de Marco Scandella sont liés. Arrivés à quelques jours d’écart dans l’organisation du Canadien, pourraient-ils quitter à quelques jours d’écart?

Scandella parti, il reste encore quelques éléments qui pourraient quitter. Kovalchuk est l’un d’eux.

Avec les prix de fou du marché, il est certain que Marc Bergevin pourra avoir un bon prix. En plus, selon Eric Engels, plusieurs formations seraient à ses trousses. Pas moins de cinq équipes le seraient, en fait.

Et comme Engels le mentionne, il est quasiment impossible de penser que Bergevin aura moins qu’un deuxième choix pour le Russe.

D’ailleurs, selon ce que Darren Dreger a affirmé ce soir, cela pourrait prendre plus qu’un choix de deuxième tour pour le sortir de Montréal. Un deuxième élément pourrait être ce que ça va prendre pour convaincre le CH de le bouger.

Ceci étant dit, il n’est pas impossible que le Canadien le garde. Si le DG du Canadien n’a pas son prix, il pourrait décider de le garder afin de négocier avec lui dans l’optique de signer une prolongation de contrat.

Par contre, une prolongation de contrat n’est pas encore négociée au moment d’écrire ces lignes. Cela arrivera seulement si Kovalchuk reste à Montréal après une semaine.

Avec le prix du marché, il serait bien étonnant que Kovalchuk ne suscite pas d’intérêt de la part de plusieurs équipes. Une équipe comme l’Avalanche, à la recherche de renfort offensif, pourrait prendre la chance que le Russe soit encore aussi motivé à finalement mettre la main sur sa Coupe Stanley.

Voyons voir comment ce dossier-là sera géré.

En rafale

– Il faut le prendre comme ça.

– Un honneur mérité.

– Il fallait le faire.

– Touchant.

– Le dossier sera mis à jour.

PLUS DE NOUVELLES