C’est Max Domi (et non pas les médecins) qui hésite à approuver son retour au jeu

Hier, le Canadien a annoncé qu’il s’était entendu avec Max Domi non pas sur les termes d’une prolongation de contrat, mais bien sur une période d’environ une semaine afin de lui donner le temps de voir si un retour au jeu est réalisteRappelons, bien évidemment, qu’il souffre du diabète de type 1.

Parce qu’il a martelé par le passé vouloir absolument jouer en séries et parce que des joueurs dans sa condition sont autorisés à revenir au jeu, il était facile de penser que le jeune homme n’attendait que le GO des médecins pour revenir au jeu.

Mais il semble clair que ses craintes remontent à la surface présentement.

Dans sa conférence de presse avec les médias, Marc Bergevin a confirmé que les médecins n’ont rien à voir avec la décision.

Pas ont influencé ou ont conseillé ; n’ont rien à voir.

Il a ajouté qu’il a des inquiétudes qui sont respectées de la part de l’organisation du Canadien.

Notons au passage qu’il ne sera pas remplacé sur la liste du Canadien. Pourquoi? Parce que le CH a les joueurs nécessaires pour le remplacer au besoin. Pas des joueurs de son calibre, mais des joueurs quand même.

Depuis le début du processus de retour au jeu, plusieurs joueurs se sont désistés. Ce sont souvent les raisons familiales qui sont citées.

Même si Domi n’a pas d’enfants à sa charge, il n’en demeure pas moins qu’à titre de joueur malade, il est très logique de le voir hésiter à aller s’isoler dans une bulle ou non.

D’ailleurs, dans la MLB, le lanceur Jordan Hicks a choisi de ne pas jouer cette année. Il est devenu le premier joueur (sur 13) à choisir de ne pas jouer tout en voyant son club le payer. Pourquoi? Parce que, comme Max Domi, il a le diabète de type 1.

À Pittsburgh, pas moins de neuf joueurs ont manqué l’entraînement. À Montréal, un joueur a assurément la COVID-19 (et il y a eu deux faux positifs). Est-ce que tout cela fait réfléchir Domi?

Assurément.

S’il ne jouait pas, il faudrait le comprendre. Après tout, même s’il veut faire les séries, il ne doit pas aller se placer dans une zone dangereuse pour lui s’il ne se sent pas confortable.

En rafale

– La question se pose.

– Sidney Crosby est prêt à rejouer avec Jake Guentzel.

– Il y a du gros monde qui s’intéresse aux Mets.

– La défaite de Toronto tombe bien pour l’Impact.

– À ce prix-là, il mérite son 99.

PLUS DE NOUVELLES