C’est difficile de jouer avec Charles Hudon

Charles Hudon a de belles aptitudes et lorsqu’il est engagé à 100%, il est en mesure de dominer au niveau de la Ligue américaine. Toutefois, son inconstance le rend très imprévisible et ça dérange un tantinet l’entraîneur-chef du Rocket de Laval, Joël Bouchard. Parfois, il est moins engagé et il réfléchit trop pendant certaines présences, ce qui fait en sorte que ça devient ardu d’évoluer à ses côtés.

«Je le veux plus engagé dans sa façon de jouer. Quand il le fait, il est très bon. Mais quand il se met à hésiter, ça ne fonctionne pas. Les aptitudes de Charles vont ressortir quand son style de jeu va être identique à toutes ses présences. Je le trouve imprévisible et ça fait en sorte que c’est difficile de jouer avec lui dans ces moments-là.» – Joël Bouchard

Le pilote du club-école de la Sainte-Flanelle a également ajouté que les moments où il s’implique et s’investit, tout le monde en bénéficie. Il n’a pas nécessairement les aptitudes de ralentir lors de certaines présences et ça le rattrape tout de même rapidement. Bouchard a précisé que les 15 à 20 prochains matchs sont primordiaux pour sa carrière. Outch. Rien de moins!

Jusqu’ici, son compteur indique seulement un total de trois points, dont deux buts, en sept rencontres. Ce n’est absolument pas suffisant pour un joueur qui est en mesure de s’imposer au niveau de la AHL. Il a démontré au préalable qu’il pouvait être dominant dans ce circuit, mais pour que ça fonctionne, il se doit de calmer son hamster à l’intérieur de son coco. Il doit gérer son anxiété et se présenter à l’aréna pour jouer, pour s’amuser.

Le temps presse pour Charles Hudon, lui qui a signé une entente de seulement un an (à un volet) avec le Canadien de Montréal. Il ne peut se permettre aucune présence de congé…

En rafale

– Alex Kovalev n’a rien perdu de son immense talent.

– Est-ce que Dion Phaneuf parviendra à se trouver du boulot?

– Il est bon, il est intelligent et on le veut à Montréal la saison prochaine.

– Mitch Marner a perdu celui qui lui servait d’inspiration.

– Le Canadien de Montréal à la fin du 2e tiers de la LNH.

PLUS DE NOUVELLES