Cédric Paquette a toujours sur le cœur l’élimination hâtive du Lightning

Tous les observateurs prédisaient une coupe Stanley au Lightning de Tampa Bay, après une saison où la troupe de Jon Cooper a tout écrasé sur son passage. Pourtant, et une fois arrivé en séries, le club s’est tout simplement écroulé.

Les choses avaient pourtant bien commencé, puisque le Lightning a rapidement pris une avance de 3-0 lors du premier match de la série de premier tour contre les Blue Jackets. Mais c’est à peu près tout ce qui a à retenir de « positif » de cette très courte épopée d’après-saison chez les Bolts. 

Les Blue Jackets de Columbus ont tout de même réussi à remporter le premier match. Puis le deuxième. Puis le troisième. Bref, vous connaissez la suite…

D’ailleurs, quatre mois après cette élimination extrêmement surprenante, les joueurs du Lightning ne savent toujours pas ce qui s’est produit. Cédric Paquette, à l’instar de ses coéquipiers, a toujours sur le cœur l’élimination hâtive de son club.

Immédiatement après notre élimination, je suis parti en vacances trois semaines en Asie. Je voulais me changer les idées, ne pas ouvrir mon cellulaire, ne pas allumer la télé et ne pas entendre parler de hockey toutes les deux heures (…) Ça m’a pris un moment pour mettre ça de côté.

– Cédric Paquette

Le regard des joueurs du Lightning est maintenant dirigé vers la saison 2019-20. Selon toute vraisemblance, l’équipe sera toujours dominante. Ceci dit, ils n’ont plus rien à prouver en saison régulière.

Ils l’ont appris à la dure, mais c’est en séries éliminatoires que les résultats du club seront scrutés à la loupe : c’est la coupe Stanley ou rien.

En rafale

– À lire.

– Intéressant.

– Bonne nouvelle pour lui.

PLUS DE NOUVELLES