Ce n’est pas à Mitch Marner qu’il faut aller faire une offre hostile…mais bien à Kasperi Kapanen

Les Maple Leafs de Toronto vont être une équipe ô combien intéressante à regarder, cet été, et vous savez très bien pourquoi.

Kyle Dubas a fait un travail plutôt honnête pour prolonger le contrat d’Auston Matthews le plus rapidement possible. Ça a été beaucoup plus compliqué dans le cas de William Nylander.

Le dernier gros dossier pour le DG des Leafs est celui de Mitch Marner. À l’instar de Matthews, le jeune ailier cherchera à obtenir un long et onéreux contrat. De toute manière, et je me répète peut-être, mais Marner ne vaut pas moins que Matthews.

L’agent de Mitch Marner était d’ailleurs monté au créneau en mentionnant à la presse qu’Auston Matthews n’avait absolument pas signé un « team friendly contract » et que les Leafs sous-estimaient son client.

Darren Ferris avait ensuite tenté de calmer la tempête. 

Quoiqu’il en soit, Ferris ne devrait pas s’inquiéter : Marner recevra (au moins) la même somme que Matthews, que ce soit à Toronto ou ailleurs. Il sera cependant intéressant de voir la durée du contrat de Marner.

Pour ceux qui rêvent d’une offre hostile de la part d’une des 30 autres équipes de la LNH à Mitch Marner, je vous conseille de redescendre de votre nuage. Ce n’est évidemment pas impossible (il ne faut jamais dire jamais !) mais les DGs les plus rusés ne s’attarderont pas sur le cas Marner pour faire mal aux Leafs.

Marner ne partira pas !
(Crédit:Youtube/Capture d’écran )

Quelle que soit l’offre pour le jeune ailier, Kyle Dubas et ses sbires s’aligneront dessus. 

Le cas sur lequel les autres équipes devront s’attarder est celui de Kasperi Kapanen, qui sera aussi RFA le 1er juillet. Les Leafs auront environ 10M$ de libre sous le plafond en vue de l’été prochain – le plafond devrait se situer autour de 83M$ -, et on se demande déjà comment le club va faire pour signer Marner.

Imaginez pour Kapanen et Johnsson, entre autres.

Grâce à ses 34 points en 56 matchs, jusqu’à maintenant, Kapanen est assuré de recevoir une hausse salariale conséquente cet été. Plusieurs parlent d’un nouveau salaire environnant les 4M$ par année.

Lorsqu’on regarde les compensations par tranche de prix dans le cas d’une offre hostile, on se rend compte que l’équipe qui fera une proposition de 4M$ à Kapanen devra donner un choix de 2e ronde aux Leafs.

Pas cher payé, si vous voulez mon avis, pour un joueur qui produit. Kapanen est un homme à tout faire : responsable dans sa zone, tout en étant capable jouer en avantage et en désavantage numérique. D’ailleurs, l’impact de Kapanen sur le désavantage numérique des Leafs est assez conséquent.

Le #24 a joué 90 minutes à 4 contre 5 cette saison. Durant cette période, Toronto a alloué 12% de moins de tirs par rapport à la moyenne de la ligue. À 5 contre 5, les Leafs ont enregistré 21% de tirs en plus (dirigés vers le filet adverse), quand Kapanen est sur la glace. 

Ce chiffre descend à +9% lorsque le #24 est sur le banc. 

Vu la situation salariale des Leafs à ce moment, il est quasiment certain que le club ne pourra pas s’aligner sur une éventuelle offre hostile pour Kapanen.

Kyle Dubas devra donc essayer de faire un maximum de place sur sa masse salariale. Comment ? En essayant d’envoyer Marleau (son contrat fait mal aux Leafs) ou Nylander sous d’autres cieux.

Ils occupent à eux deux environ 13.1M$. C’est beaucoup !

Bref, Kyle Dubas est vraiment dans de beaux draps et il devra gérer la situation de façon impeccable.

En rafale

– Si ça vous intéresse.

– Ayoye.

https://twitter.com/BarDown/status/1095844429313830912

– À lire.

– Il y a de l’expérience des deux côtés !

PLUS DE NOUVELLES