Cayden Primeau glisse parmi les espoirs de la LNH devant le filet

Le Canadien a un gros espoir devant le filet en Cayden Primeau. Le jeune homme a d’ailleurs disputé sa première année chez les pros en 2019-2020, ayant même eu droit à son baptême de feu à Montréal au passage.

Son cas est tout de même polarisant chez le CH. En raison de sa belle saison, certains amateurs veulent le voir le plus rapidement possible devant le filet du CH à titre de gardien #2. D’un autre côté, d’autres amateurs veulent le voir se développer comme il faut.

Une chose est cependant certaine : Jake Allen est là avec un contrat de trois ans en poche. Les optimistes diront que le CH s’achète du temps, mais les pessimistes affirment qu’Allen bloque le chemin du jeune. La réalité se trouve probablement entre les deux puisque Jake Allen est échangeable au besoin.

Mais dans les faits, il faut se souvenir que l’espoir n’est pas sans faille.

Comme le rapporte Scott Wheeler, le gardien n’est parfois pas assez calme devant son filet, ce qui le sort de son jeu et il se fie un brin trop sur son talent.

Mais ce n’est rien de bien épouvantable. Le gars est quand même un bon espoir.

De ce que nous avons entendu entre les branches, le Canadien n’est pas forcément en amour avec son jeune gardien. Primeau n’est pas détesté, mais il a des choses à travailler, disons… et c’est ce qui expliquait l’intérêt du CH envers Yaroslav Askarov.

Cela se traduit justement par le fait que le cerbère russe est premier dans la liste des meilleurs espoirs des gardiens de The Athletic. De son côté, Primeau est passé du cinquième rang au septième échelon. Il a été dépassé par Askarov et par Jake Oettinger.

L’idée n’est pas ici de se décourager en lien avec Primeau, mais plutôt de se dire qu’il faut être patient avec un gardien. Présentement, les options du CH dans la LNH sont bonnes et cela laisse le temps au jeune.

En rafale

– On peut la comprendre.

– Transaction dans la Q.

– Wow!

– Normal.

– Ouch.

PLUS DE NOUVELLES