Caufield et Kotkaniemi ont fait la différence dans la série selon Sheldon Keefe

Les Maple Leafs menaient cette série 3 à 1. Ils l’ont perdue 4 à 3.

Un autre choke légendaire à digérer pour les gens de Toronto…

Quel a été le point tournant de la série? Selon Sheldon Keefe, l’entraîneur-chef des Leafs, l’insertion de Cole Caufield dans l’alignement a procuré un boost au Canadien, un boost qui a bien été ressenti par les joueurs des Leafs.

Caufield n’a pas accumulé les points (une seule mention d’aide en cinq rencontres… en prolongation), mais il a amené de la vitesse, de la créativité offensive, du talent brut et de l’énergie à l’équipe.

Il a été inséré dans la formation du Canadien lors du match #3, après une défaite de 5 à 1 lors de la deuxième partie. Oui, les Leafs sont tout de même parvenus à aller chercher les matchs #3 et #4 au Centre Bell, mais le Canadien n’était plus la même équipe à partir de ce moment-là, selon Keefe. Un peu de patience et le CH est parvenu à trouver le fond du filet avec plus de régularité – notamment en avantage numérique – et à remporter trois matchs consécutifs.

On peut d’ailleurs voir à quel point le sourire et l’énergie de Caufield sont contagieux dans cette vidéo!

Keefe a aussi indiqué que Romanov Kotkaniemi, un autre jeune inséré dans la formation en cours de parcours (après avoir été laissé de côté lors du premier match), a changé les choses.

Bref, aux yeux de l’entraîneur-chef des Maple Leafs, les jeunes du Canadien ont fait la différence dans cette série. Directement et indirectement…

Puisque le CH a remporté le premier match sans eux, on dit aujourd’hui que Dominique Ducharme a bien coaché. Par contre, si le CH avait été éliminé, on questionnerait la décision de les avoir laissés de côté pour entamer la série. Ducharme a gamblé, et il a gagné.

Sachez aussi que le fait d’avoir surmonté l’adversité et remonté dans cette série aura aussi permis à Kotkaniemi, Caufield, Suzuki et Evans d’apprendre comment gagner. Cette expérience nouvellement acquise n’a pas de prix.

En rafale

– Jonathan Drouin a été l’un des meilleurs de l’équipe face aux Jets en saison régulière.

– Même s’il n’était pas en uniforme hier, Tomas Tatar a pris part à la fête sur les réseaux sociaux.

– Le DG tenait à féliciter son gardien de but et son entraîneur-chef par intérim à leur sortie de patinoire.

– Ça faisait du bien d’entendre Ron!

– C’est ça, la couleur sacrerouge?

PLUS DE NOUVELLES