Carey Price blanchit les Flames au Centre Bell

Après avoir mis la main sur la victoire face aux Sénateurs samedi soir, les troupes de Claude Julien recevaient la visite des Flames de Calgary. L’occasion était belle afin de découvrir si le CH pouvait amorcer une séquence de victoires.

Pour l’occasion, Ben Chiarot et Jordan Weal étaient de retour en uniforme.

En première période, le Canadien a particulièrement bien joué. Il dominait le jeu et voulait clairement gagner.

Jordan Weal a ouvert la marque grâce à ce but-là.

Voici un tweet qui résume bien la période.

En deuxième période, le Canadien a aussi dominé la période. Les Flames commettaient leur part de revirements, ce qui n’aidait pas leur cause.

La meilleure chance de marquer a tout de même eu lieu sur une pénalité à retardement. Le CH l’a échappé belle…

Carey Price n’a peut-être pas très été sollicité en nombre de tirs, mais il a réalisé de gros arrêts importants.

En troisième, le défi du Canadien était de résister face à une équipe qui va bien. Les visiteurs sont sortis forts, mais c’est finalement Ryan Poehling qui a fait preuve de beaucoup d’opportunisme en marquant son premier but (et premier point tout court) de la campagne dans la LNH.

Cela lui a fait du bien.

Pour tenter de briser le jeu blanc de Carey Price, les Flames ont retiré leur gardien avec plus de trois minutes à faire. Cela n’a pas fonctionné.

Marque finale : 2-0 Montréal.

Le prochain match du Canadien aura lieu mercredi face aux Hawks. Le match débutera à 19h 30.

Prolongation

– Voici les recruteurs présents sur place au Centre Bell.

– Nick Suzuki a eu ses chances au centre, principalement lors des mises au jeu. Tant mieux.

– Une bonne raison de l’envoyer sur la galerie de presse?

– Voilà environ un mois (11 décembre) que le CH n’avait pas gagné à Montréal. Fin d’une autre vilaine séquence, donc.

– Il impressionne encore, lui.

– Carey Price a été très bon (encore une fois). Un beau message face aux rumeurs de transaction?

– Difficile de reprocher quoi que ce soit au CH ce soir.

– En effet.

– Voilà un tweet qui datait de la deuxième période.

– On commence à être habitué.

– Un aspect qui va bien.

– Mine de rien : et de deux!

PLUS DE NOUVELLES