Le Canadien doit-il se préparer pour les Rangers en 1re ronde? | La blessure de Letang inquiète les Pens

Selon les projections du mathématicien Micah Blake McCurdy, l’adversaire du Canadien ce soir est également son opposant le plus probable au 1er tour des séries. D’ailleurs, si le tournoi printanier s’entamait aujourd’hui, ce serait le duel auquel on aurait droit: Canadien-Rangers.

Une pratique connue dans la MLB nommée «advanced scouting» consiste à décortiquer de fond en comble les tendances les plus fines des adversaires probables à l’approche des séries éliminatoires. Claude Julien et son personnel devraient-ils faire des heures supplémentaires pour scruter intensivement des équipes comme les Rangers au fur et à mesure que la saison avance?

Marc Bergevin se plait à répéter aux médias que le but premier du Canadien est de faire les séries, mais qu’en est-il vraiment? Le plus rapidement le Tricolore amorce sa préparation, le mieux informé il sera. Ça ne signifie pas pour autant dévier de l’objectif actuel, mais simplement se parer à une éventualité qui est bien réelle. Une éventualité à laquelle notre directeur général s’est vraisemblablement préparée puisqu’il a été acheteur – dans une moindre mesure que certaines autres équipes – et non vendeur à la date butoire.

Jusqu’ici, pour ce que ça vaut, le CH est sorti victorieux de ses deux affrontements face aux Blue Shirts.

Historiquement, le différentiel des buts en saison régulière a prouvé être l’une des meilleures données pour prédire le succès en séries éliminatoires. On pourrait donc dire que, dans l’Est, quatre équipes devancent le Canadien: les Capitals, les Jackets, les Penguins et les Rangers. Ce sont des formations que j’épierais pour identifier des faiblesses à exploiter, sachant que talent pour talent, le CH ne fait pas forcément le poids.

Vite de même on sait des Rangers qu’ils sont l’une des équipes le plus dangereuses du circuit en contre-attaque. Ils ont élaboré des «jeux préparés» (set plays) strictement pour ça avec leurs défenseurs pour que leurs attaquants obtiennent des surnombres. Lorsqu’il attaque en zone offensive, le Canadien pourrait donc demander au F3 de se tenir encore plus haut qu’à l’habitude pour avoir un coussin en arrière. Julien pourrait également demander à ses défenseurs d’être plus prudents avec leurs pinchs. Aussi, en zone neutre, le CH pourrait prôner un échec-avant moins agressif pour couper l’élan des Rangers en zone neutre.

On sait aussi que les Rangers ont des défenseurs relativement lents dans leur alignement, notamment Marc Staal et Dan Girardi. Des patrons de jeu qui les forceraient à effectuer des changements de direction seraient idéaux.

Bien entendu, je lance des idées plutôt simplistes pour donner un exemple de préparation en fonction de l’identité d’un adversaire. Julien a assez d’expérience pour savoir gérer ses troupes. Puis, il y aura toujours le débat «imposer son identité à l’adversaire ou s’adapter à la sienne».

Quoi qu’il en soit, le Canadien va commencer son devoir ce soir, au Madison Square Garden – si ce n’est pas déjà fait.

En rafale
– Martin Lemay croit que Marc Bergevin mérite une note de 10/10 pour son 1er mars.

– Un geste salaud dans une ligue de hockey senior. (Habsolument Fan)

– Kris Letang n’est pas au jour le jour mais l’équipe espère qu’il ne ratera pas une longue période d’activités.

– Une transformation de dernière heure pour le MSG, en prévision du duel face au Canadien.

– Wow! Le soccer américain introduit… la loi Kaepernick?

– La vie est belle pour Carey Price sous la férule de Claude Julien.

PLUS DE NOUVELLES