Le Canadien l’échappe en prolongation | Carey Price vole Conor Sheary | Johnston se fait souhaiter la bienvenue par Phil Kessel

Le Canadien avait l’occasion de terminer 2016 sur une bonne note contre les Penguins de Pittsburgh et aligner deux victoires consécutives avant une courte pause de deux jours.

On pouvait s’attendre à tout avec le retour de Kristopher Letang dans l’alignement du côté des Penguins.

Pour un troisième match d’affilé, les 60 minutes n’ont pas été suffisantes pour sceller l’issue d’un match de la Sainte-Flanelle. C’est finalement Malkin qui a mis fin à cette partie de la veille du jour de l’an et privé Carey Price d’une victoire bien méritée au compte de 4-3.

1ère période 

Bien que le bleu-blanc-rouge ait été indiscipliné, l’équipe a retraité au vestiaire avec une avance d’un but. Les Penguins, même s’ils n’ont pas compté dans cette période, ont fini en force en bombardant Carey Price.

Radulov a ouvert la marque pour le tricolore grâce à un jeu parfait avec Paul Byron et Shea Weber.

Belle façon de souligner le 800e match du numéro 6.

Carey Price a une fois de plus volé la vedette avec un superbe arrêt contre Conor Sheary.

Sheary en fera sans doute des cauchemars.

2e période 

Les Penguins ont débuté cette période avec force comptant deux buts sans riposte, sciant quelque peu les jambes de l’équipe de Michel Therrien.

Patric Hornqvist crée l’égalité avec son 9e cette année sur une passe de Malkin.

Weber s’est compromis sur cette séquence sans obtenir le même résultat que Letang quelques secondes auparavant.

Après une première période très difficile, la rondelle s’est mise de nouveau à rouler en faveur de Phil «The Thrill» Kessel pour porter la marque à 2-1 en déjouant facilement la jeune paire de défenseurs du Canadien.

Bienvenue dans la LNH mon Johnston.

But surprise de Paul Byron en fin de période pour son 12e cette saison, un sommet en carrière.

Aucune chance pour Fleury, pour qui les jours sont comptés à Pittsburgh.

3e période

Le CH ne semblait pas dans le coup en 2e période, mais a profité d’un but chanceux en troisième pour prendre l’avance et le momentum. Les choses se sont un peu corsées vers la fin lors d’une punition à Byron.

La rondelle touche le poteau, le patin de Ruhwedel et celui de Fleury pour finalement entrer dans le filet.

Le but a été crédité à Brian Flynn qui peut dire merci aux Penguins pour ce 4e but à sa fiche.

À moins d’une minute de la fin du match, les Penguins ont accentué la pression pour créer l’égalité.

Pittsburgh a joué de chance.

Prolongation

Sidney Crosby et ses compatriotes partaient avec une longueur d’avance grâce à leur fiche de 16-2 en bris d’égalité. Montréal n’a pas aidé sa cause en ayant trop de joueurs sur la patinoire face à des Penguins voraces.

Evgeni Malkin a permis à Pittsburgh de se sauver avec la victoire.

Montréal a tiré 40 fois contre Fleury et Pittsburgh 41 fois contre Carey Price. 

Michel Therrien se sent privilégié d’être à la barre du Canadien de Montréal, mais pour combien de temps encore après cette défaite ?

 

 

PLUS DE NOUVELLES