Cale Fleury mène le Canadien dans une catégorie innattendue

Après avoir passé les premières semaines du calendrier à vivre dans l’incertitude, la place de Cale Fleury dans l’alignement semble cimentée. Il joue maintenant plus régulièrement et semble avoir gagné la confiance de son entraîneur.

Une raison qui peut expliquer cette confiance, c’est le fait que le jeune défenseur semble avoir appris à bien se servir de son corps lors des confrontations à un contre un. La recrue mène en effet le Canadien en étant le seul joueur à obtenir en moyenne plus de trois mises en échec par joute, lui qui en a 33 en 10 matchs.

Pour ce qui est du nombre pur de mises en échec, il est devancé par Petry (37), Armia (36) et Chiarot (34). Ce sont toutefois des gars qui ont joué respectivement 15, 13 et 15 matchs cette saison.

Reconnu comme un défenseur capable d’ajouter un côté robuste à son jeu au niveau junior, il a transposé cet élément dans la Ligue nationale afin de se rendre indispensable. C’est d’ailleurs un peu le constat qui a été constaté par les membre du podcast Hockey Inside Out.

À leurs yeux, le jeune Fleury est un défenseur qui semble suivre une courbe d’apprentissage un peu à la Victor Mete. Oui, il connaît des matchs plus difficiles, il ne fait pas toujours le bon jeu et ses replis défensifs ne sont pas toujours à la hauteur, mais il apprend.

Et il apporte quand même plus que Mike Reilly, on va se le dire.

S’il continue sur sa lancée en apprenant de ses mauvais jeux et en les corrigeant, Cale Fleury pourrait devenir une arme intéressante pour le Canadien au cours des prochaines années. Son talent offensif commence à remonter à la surface, il apprend de ses erreurs et il fait regretter aux joueurs adverses leur idée de passer sur son côté de la patinoire.

Il y a du potentiel à exploiter, c’est certain.

En rafale

– Max Domi a eu la chance de rencontrer Bobby Clarke, son idole. Rappelons que Clarke a aussi le diabète.

– À surveiller ce soir.

– Toute une histoire pour l’ancien joueur de la LNH.

– Il connaît sa valeur.

– La fin d’une époque à Ottawa?

– Un joueur de plus au ballottage.

PLUS DE NOUVELLES