Cale Fleury : le prochain joueur important du Canadien?

Il y a plusieurs jeunes espoirs à chérir au sein de l’organisation du Canadien de Montréal. On retrouve Nick Suzuki, Ryan Poehling, Josh Brook et même Cale Fleury. Fleury s’est présenté au dernier camp d’entraînement du Canadien dans une forme exemplaire, de sorte que Marc Bergevin a sorti le contrat d’entrée pour ce dernier. Au lieu de retourner au niveau junior, il est devenu au membre du Rocket de Laval.

À sa première année professionnelle, ce choix de troisième tour du Canadien en 2017 a récolté 23 points, dont neuf buts, en 60 rencontres. Mine de rien, il s’est affirmé comme l’une des meilleures « recrues » chez les défenseurs évoluant au sein de la Ligue américaine. Il s’est adapté à son nouvel environnement à une vitesse déconcertante. Il est aussitôt devenu l’une des pièces angulaires de la défensive du Rocket. Joël Bouchard l’aime d’amour et il ne s’est pas gêné de le jumeler à un vétéran sur la première paire, que ce soit Xavier Ouellet ou Karl Alzner.

S’il continue à se développer à cette vitesse, il pourrait devenir rapidement le 3e défenseur du flanc droit chez le Canadien de Montréal. Marc Dumont voit quelque chose de particulier en Cale Fleury qui lui fait penser qu’il est destiné à un bel avenir au niveau de la LNH. Est-ce grâce à sa confiance inébranlable? Ou sa progression fulgurante? Allons-y avec un soupçon des deux choses.

Par contre, n’oublions pas que Bouchard croit qu’aucun de ses joueurs n’est encore prêt à joueur dans la LNH. 

C’est peut-être sa confiance. Ou peut-être que c’était sa progression fantastique cette saison, mais Marc Dumont de The Athletic demeure persuadé que Fleury aura une belle carrière au sein de la LNH. Dumont voit en quelque sorte Andrei Markov en zieutant Fleury, surtout à la suite de son premier but où cette image a été plus qu’évidente. Le jeunot sait supporter l’attaque à des moments opportuns, il a du flair et un sens du hockey développé.

Enfin bref, à l’intérieur de son texte, Dumont encense de long et en large Cale Fleury… et avec raison. Pour parcourir le texte original via le site The Athletic, cliquez ICI.

En rafale

– Le CSKA mène la série contre « Bob Hartley » 2 à 0.

– Pendant le 2e match, l’espoir du Canadien n’a pas touché à la surface de jeu.

Ouch. Brian Boyle et Wayne Simmonds sont tous les deux week to week.

– Est-ce que quelqu’un est réellement surpris?

– Une audition pour le vétéran Joe Thornton.

PLUS DE NOUVELLES