Brendan Gallagher sera la plus grosse « acquisition » du Canadien en fin de saison

Le Canadien a été relativement épargné par les grosses blessures si on compare la situation avec d’autres équipes de la ligue. Outre Brendan Gallagher et Ben Chiarot, c’était assez tranquille. Oui, il y a eu Joel Armia et Tyler Toffoli le temps de quelques matchs, mais rien de trop grave.

Ceci dit, je vous l’accorde : si la situation de Carey Price empire, mon sujet amené pourrait être placé aux poubelles assez rapidement.

Le problème avec les blessures de Chiarot et de Gallagher, c’est qu’elles ne permettent pas de placer le salaire des principaux intéressés sur la LTIR jusqu’à la fin de la saison. Chiarot devrait revenir au jeu au cours des prochaines semaines et on ne sait pas encore si Gally reviendra au jeu en cours de saison.

Il doit d’abord savoir s’il se fera opérer.

Si on avait l’assurance qu’il raterait la saison régulière au complet, le CH pourrait mettre la main sur un joueur de location. Ainsi, Gally en séries serait un ajout intéressant – parce que non, la masse salariale n’a aucune importance en séries.

Chez le Lightning de Tampa Bay, c’est ce qui s’est passé. Nikita Kucherov ne reviendra pas cette saison, ce qui aide Julie BriseBois à rester sous le plafond. Son retour au jeu en saison régulière serait impossible à gérer.

Tout ça pour dire que Gallagher ne peut pas voir le Canadien prendre son salaire et l’offrir à un joueur via transaction facilement. Il peut le prendre, mais doit s’assurer qu’au retour du petit guerrier, de la place lui sera faite.

Et ça, ce sont les joueurs qui peuvent facilement prendre le chemin des mineures qui répondent le mieux à ce besoin.

Le CH devra donc remplacer le moteur de son alignement, comme il a été qualifié par Jake Allen.

À court terme, cela passera par Jesperi Kotkaniemi. Le CH a donc cinq centres dans son alignement puisque KK jouera à la droite de Phillip Danault et de Tomas Tatar. Il est très heureux de la situation, d’ailleurs.

Le surplus de centres n’est pas une vilaine chose. Après tout, même à l’aile, les joueurs de centre ont cette capacité de voir le jeu différemment.

Donc à court terme, ça passe par des jeunes et du renfort à l’interne. Cela pourrait passer par une transaction, mais ce n’est rien de différent d’avant puisque les chances de voir Marc Bergevin bouger avant la blessure de son jeune joueur étaient déjà grandes.

Il faudra donc tenir le coup avant de voir le CH mettre la main sur son meilleur « joueur de location » du printemps : Brendan Gallagher.

Après tout, l’effet Brendan Gallagher est important. Considéré comme la bougie d’allumage et le moteur sur la voiture qu’est le Canadien de Montréal, Gally a toujours un impact important à son retour au jeu.

Regardez ce que ça a donné l’an passé quand il est revenu au jeu après avoir manqué trois semaines en janvier. En six matchs, le CH (qui était un club de 24e place dans la LNH, on s’en souviendra) a obtenu cinq victoires et a perdu par un but contre Columbus. Gally a marqué trois fois lors de ces six joutes-là.

(Crédit: ESPN)

On peut dire ce qu’on veut du CH de 2019-2020, mais il gagnait en overtime, lui.

On se souviendra aussi que son absence dans la bulle vers la fin de la série contre les Flyers avait fait mal au CH.

Je suis donc optimiste à l’idée de le voir avoir un impact positif au sein de l’équipe à son retour au jeu.

D’ici là, le Canadien devra simplement tenir le coup lors des trois, quatre, cinq, six ou sept semaines de son absence. Ce ne sera pas facile (surtout compte tenu du fait que Brendan Gallagher abandonne ses compagnons de trio), mais ce sera nécessaire.

En rafale

– Excellente nouvelle pour la Québécoise.

– La LHJMQ devra repousser ses séries au Québec.

– Logique.

– Triste souvenir.

– Quelle belle séquence pour l’Avalanche.

PLUS DE NOUVELLES