Brendan Gallagher sait quand il va neiger en se fiant sur ses douleurs

Shea Weber, Brendan Gallagher, Nick Suzuki, Claude Julien et Kirk Muller participaient hier soir à une soirée virtuelle intitulée Hockey 911, un événement caritatif visant à soutenir les soins critiques à l’Hôpital général de Montréal. Brendan Gallagher a retenu mon attention avec quelques-uns de ses commentaires.

Le petit guerrier du Canadien a à nouveau confirmé qu’il s’était déchiré la hanche lors de la série face aux Penguins et qu’il a dû jouer blessé le reste du tournoi estival. Il a toutefois confié qu’il avait dû quitter la bulle pour aller passer des radiographies suite à cette blessure à la hanche, mais que puisqu’il avait enfilé un habit de protection complet, il n’avait pas eu à se placer en quarantaine à son retour dans la bulle.

C’est Jonathan Bernier qui nous l’a rapporté dans son article du matin sur le JournalDeMontreal.com.

Gallagher, qui a signé une prolongation de contrat de six ans il y a quelques semaines à peine, a aussi confié qu’il savait dès qu’il a reçu le double échec (au visage) de Matt Niskanen que quelque chose n’allait vraiment pas. Au final, il aurait eu la mâchoire fracturée et quelques-unes de ses dents sont en train de mourir.

Gally a aussi avoué que jouer avec la douleur était bien vu dans le milieu du hockey. Il a toujours été dur avec son corps et il sait que c’est l’une des raisons pour lesquelles il a autant le respect de ses coéquipiers et des partisans.

À ses débuts dans la LNH, Gallagher a vu Josh Gorges (qui l’hébergeait) avoir de la difficulté à marcher dans la maison, mais jouer tout de même le soir venu. Il a également avoué que Brian Gionta était magané de partout et qu’il ne prenait pas congé pour autant.

« Je pense que lorsque tu démontres que tu peux combattre la douleur, tu gagnes beaucoup le respect de tes coéquipiers. » – Brendan Gallagher, tel que rapporté par Jonathan Bernier

Le #11 du CH avoue qu’il ressent encore de la douleur à sa mâchoire, surtout le matin, lors des journées où le temps est maussade (humidité)… mais il tient à rappeler qu’avec sa main, c’est bien pire! Gallagher ne sera jamais capable de retrouver toute sa motricité avec la main qu’il s’est fracturée à deux reprises. Au moins, il est encore capable de tenir son bâton! Une chance, puisqu’il est sous contrat pour encore sept saisons…

Gallagher dit savoir quand il va neiger en se fiant à la douleur dans sa main.

Peut-être qu’une carrière à titre de présentateur météo l’attend après son séjour avec le Canadien, hehe?

En rafale

– Le Canadien se prépare à tous les scénarios. Saison le 1er janvier? Ville-bulle temporaire à Montréal? Partisans ou non dans les estrades?

– Les joueurs discuteront de la plus récente proposition de la LNH aujourd’hui.

– Est-ce que cette proposition (non-officielle, pour l’instant) va trop loin, par contre? Demander aux joueurs de prêter un autre 13 % de leur salaire aux propriétaires, est-ce que ça passera? Si les joueurs ne sont PAS payés au pro rata des matchs qu’ils disputeront, peut-être…

– Certaines équipes de la ECHL ne disputeront pas la saison qui s’ouvrira bientôt.

– Patrick Roy a surpris tout le monde en étant capable d’habiller ses deux joueurs finlandais dans la bulle québécoise. [TSLH]

PLUS DE NOUVELLES