Brendan Gallagher condamne les célébrations des Américaines au soccer

Dans le monde du sport, il y a une règle non-écrite qui veut qu’on ne célèbre pas de façon excentrique, lorsqu’on a pris les devants de façon convaincante. Au hockey, les joueurs se gardent une gêne et respectent normalement une limite de 10 buts par match, pour ne pas tomber dans le manque de respect. Au basketball, il est mal vu pour un joueur de marquer dans les dernières secondes d’un match, lorsque la rencontre est hors de portée.

De tels exemples, il y en a plusieurs.

Des joueuses américaines ont brisé cette règle au soccer féminin, hier. Elles se sont imposées par la marque de 13-0 contre les Thaïlandaises, qui étaient plusieurs à disputer leur premier match en Coupe du Monde, et ont d’ailleurs continué à célébrer lors des quatre ou cinq derniers buts de la rencontre.

L’ex-joueuse Abby Wambach a défendu son équipe sur Twitter en tentant d’ajouter des accusations sexistes au débat, ce à quoi Brendan Gallagher a répondu.

Wambach a mentionné que certaines des femmes sur le terrain marquaient leur premier but en Coupe du Monde, et qu’il était normal qu’elles célèbrent. Elle a ensuite ajouté «Diriez-vous à des hommes de ne pas marquer/célébrer?»

Voici la réponse de Gally.

«Je dirais certainement à des hommes, et j’ai déjà dit à des hommes de ne pas trop célébrer un but lorsque le match est hors de portée. Continue de jouer. Continue de marquer. Mais il n’y a aucun besoin d’abuser avec des célébrations comme celles-ci. J’espère que les jeunes qui regardent savent mieux.»

Ce n’est pas une question de sexe, et le #11 du Canadien a répondu de façon parfaite sans être insolent.

Qu’en pensez-vous?

En Rafale

– Jurassic Park Montréal est de retour!

– Une perte et un ajout.

– La Coupe va se gagner ce soir!

PLUS DE NOUVELLES