Les Blues commencent la finale sur une fausse note

Enfin, la finale de la Coupe Stanley est entamée! Les Bruins et les Blues ont pu lancer les hostilités afin de déterminer laquelle des équipes rapporterait le Saint-Graal du hockey dans son giron.

Les joueurs des Bruins ont eu beaucoup de temps pour se préparer mentalement à cette finale. Il s’est écoulé 11 jours entre leur balayage des Hurricanes et le match d’hier.

Si au début de match, les Oursons manquaient un peu de synchronisme, Brayden Schenn, lui, était prêt. Il a été le premier à faire briller la lumière rouge des buts en trompant la vigilance de Tuukka Rask, qui devait se débrouiller avec pas mal de trafic autour de lui.

Le dernier moment de réjouissance de la soirée des Blues est survenu en début de 2e période. Schenn, encore une fois, a intercepté une passe pour refiler rapidement le disque à Tarasenko, qui a décoché un lancer vif.

Après ça, le rythme du match a été dicté par les Bruins qui ont finalement ouvert la machine. Juste pour dire, seulement durant la période médiane, Jordan Binnington a été mis à l’épreuve 18 fois.

Le total des tirs au but de St-Louis pour toute la rencontre s’est élevé à 20 en tout. La défensive bostonnaise n’a pas accordé beaucoup d’espace pour manoeuvrer.


(Source: NHL.com)

Connor Clifton a été rapide pour se porter en attaque et faire dévier la rondelle derrière le cerbère des visiteurs et couper de moitié l’avance des Blues.

Binngton venait tout juste de se remettre d’une mêlée devant son filet quand McAvoy, à partir de la ligne bleue, l’a surpris d’un lancer des poignets.

Ce n’était définitivement pas la meilleure soirée de travail du gardien des Blues. Sur le but qui aura fait la différence, il a accordé un retour et n’a pas su se repositionner adéquatement pour défendre sa cage. Sean Kuraly a saisi sa chance.

Brad Marchand a complété le pointage (4-2) avec un but dans un filet désert.

En somme, au début de la rencontre, les hommes de Craig Berube ont démontré qu’ils peuvent rivaliser avec les Bruins. Sauf que pour égaliser la série, ils vont devoir puiser dans leurs ressources afin de fournir un effort constant pendant 60 minutes.

C’est le 4e trio des Bruins qui a battu les Blues hier… Ce ne sera pas beau si le trio de Bergeron se met en marche!

Les Bruins mènent la finale 1-0.

Prolongation

– David Perron a fait perdre la raison à Torey Krug, qui s’est vengé sur Robert Thomas. Le pire, c’est que le défenseur n’a même pas été puni pour sa charge!

Oui, Perron aurait aussi pu être envoyé au cachot.

– Le jeu rude a été définitivement à l’honneur.

Blais n’a pas vu venir ce coup…

– Zdeno Chara a dû quitter la rencontre après avoir bloqué un lancer de Tarasenko avec son avant-bras. (HFans)

Tout indique que la blessure est mineure cependant.

– Une photo captée pile au bon moment!

– Il y avait pas mal de monde réuni à St-Louis pour assister au lancement de la finale.

– Gary Bettman s’est prononcé sur un sujet très chaud qui a alimenté les discussions ce printemps. (La Presse)

PLUS DE NOUVELLES