Ben Chiarot a changé la flexibilité de son bâton cette saison

On n’en parle pas assez, mais Ben Chiarot connaît un très bon début de saison pour le Canadien de Montréal. Bien qu’il ait été blanchi sur la feuille de pointage à ses deux premiers matchs dans la Sainte-Flanelle, le gros défenseur s’implique physiquement et son coup de patin est clairement sous-estimé et critiqué sans aucune raison valable. Jusqu’à maintenant, il ne s’agit pas d’une faiblesse et il remplit son rôle à merveille.

Pour s’aider à avoir un plus grand rôle offensif, l’arrière gaucher a également pris une décision technique très intéressante dont on ne parle pas souvent : il a changé la flexibilité des bâtons qu’il utilise.

Auparavant, il utilisait des bâtons flex 105. Dorénavant, il a descendu jusqu’à un flex 95. C’est ce que rapporte Elliotte Friedman dans son 31 Thoughts.

Pourquoi? Le lancer frappé devient moins important et il en prend moins souvent qu’avant, ce qui justifie un bâton qui permet plus la finesse sans trop prioriser la puissance. Il sera idéal pour les snap-shots de la pointe, et probablement bénéfique à ses sorties de zone.

«C’est pour que la rondelle se rende où elle doit aller, puisqu’il y a moins de lancers frappés de nos jours.»

Friedman a aussi révélé que Chiarot a hésité entre cinq équipes, lors de l’ouverture du marché des joueurs autonomes, et qu’il gérait cette situation en même temps que la naissance de Emmerson, leur petite fille.

«J’ai dit à ma femme que quelqu’un m’avait déjà approché (à 12h30). On a tous deux pensé que c’était très bon. Puis, elle m’a dit : ‘Je pense que j’ai perdu mes eaux’.»

Puis, Jacqueline a accouché et le couple a choisi Montréal.

Ça finit bien.

En Rafale

– Après la blessure de Malkin, les Penguins sont à la recherche d’un attaquant.

– Les résultats sont là…

– Bonne précision.

 

PLUS DE NOUVELLES