Avec d’autres statistiques, Carey Price serait l’un des nommés pour le Vézina

Le site The Athletic a offert des données plus approfondies concernant les gardiens et le fameux trophée Vézina. Soyons francs un instant, qui s’attendait réellement que les trois finalistes seraient Ben Bishop, Robin Lehner et Andrei Vasilevskiy. Surprenant? Pas vraiment, puisque les trois gardiens ont terminé au sommet au chapitre du pourcentage d’efficacité pour ceux qui ont gardé 45 rencontres ou plus. Bishop, 93.4%… Lehner, 93%… et Vasilevskiy, 92.5%. Tout le monde se sert de cette statistique pour voter, donc, on peut comprendre facilement le résultat.

45 matchs au minimum? Si on recule à l’an dernier, les gardiens ont gardé 59 (Rinne) et 64 parties (Vasilevskiy et Hellebuyck). Cette année là, soit en 2017-18, Marc-André Fleury et Antti Raanta étaient au sommet pour le pourcentage d’efficacité… mais ils avaient joué 46 et 47 rencontres respectivement. Cette année, Bishop et Lehner se retrouvent parmi les « rois » alors qu’ils n’ont joué que 46 matchs. Ceux qui passent au vote ont donc modifié les critères de sélection? Puis si je comprends bien, Carey Price et ses 66 joutes cette année auraient été finaliste l’an dernier? Quoique son équipe n’a pas valsé ce printemps.

Depuis plusieurs années, les électeurs se basaient sur le nombre de matchs joués (60 et plus), mais maintenant, le pourcentage d’efficacité a pris plus d’importance. On jase là, mais avec 15 matchs de plus, à combien auraient été les pourcentages de Bishop et Lehner? Les excellents gardiens obtiennent plus de repos que jadis, donc la tendance du nombre de rencontres d’un gardien numéro un diminue et diminue, ce qui amène à ce changement des cerbères se retrouvant en nomination pour le trophée Vézina.

Plusieurs gardiens ont été snobés, comme Frederik Andersen, qui doit composer avec une défensive ordinaire. Carey Price et Pekka Rinne ont connu des saisons colossales, eux qui ont joué beaucoup de joutes, tout en maintenant un pourcentage d’efficacité d’au moins de 91.5%. Donc, Price, avec les « anciennes » règles, aurait été l’un des gardiens en lice pour le Vézina?

En rafale

– Nate Thompson a expliqué la signification de certains de ses nombreux tatouages. [NHL]

– Phillip Danault a officiellement décliné l’invitation du Canada.

– Ça reste que les coïncidences sont nombreuses.

– De belles nouvelles chez l’Impact de Montréal.

– Comment sauver sa peau comme gérant des Majeures? Faire comme Joe Maddon.

PLUS DE NOUVELLES