Avec Carey Price, Shea Weber croit que le Canadien peut causer une surprise en séries

On sait maintenant que le fait de voir Carey Price et le Canadien faire les séries ne fait pas l’unanimité. Le gardien du Tricolore, n’en déplaise à ses détracteurs, fait la pluie et le beau temps quand il est en pleine forme.

Et avec la pause actuelle, il a le temps de se reposer convenablement.

Dans un extraordinaire revirement de situation, le CH est donc en séries (ou le sera lorsque le scénario de retour au jeu à 24 équipes sera accepté). Ce n’était pas attendu en vertu de la 12e place du CH dans l’Est, mais ça se prend bien dans l’entourage de l’équipe.

Et selon Shea Weber, le Canadien a ce qu’il faut pour causer la surprise – et ce, même s’il n’y aurait pas de parade physique en ville.

À partir de ce moment, ce sera à nous d’en profiter. Il n’y a plus de momentum, toutes les équipes partent sur un pied d’égalité. Nous avons un gardien qui peut nous faire gagner des matchs et nous mener très loin. Il y a des surprises à tous les ans en éliminatoires. C’est à nous d’en profiter et d’en faire nos séries. – Weber

Le capitaine de la Flanelle a raison : le momentum n’existera pas. Si le Canadien affronte les Penguins, ce ne sera pas une commande facile (surtout suite aux transactions de la date limite), mais ce n’est pas impossible.

Surtout si Price sort fort.

Évidemment, le fait de jouer à huis clos sera plus dommage et être loin du Centre Bell n’est pas idéal (même si ce n’est peut-être pas si vrai que ça…), mais il n’en demeure pas moins qu’un aspect en particulier pourrait couler le CH : les blessures.

Comme le souligne le #6, les blessures feront partie de la game puisque les joueurs ne seront pas au maximum de leur shape.

C’est sûr que c’est inquiétant pour les risques de blessures, puisque ça fait plusieurs mois que nous sommes en arrêt. Même si tous les joueurs gardent la forme, ce sera difficile de reprendre à un rythme aussi intense et robuste que celui des séries éliminatoires. Il y a des risques. – Weber

Il a dit espérer que la gravité des blessures qui auront inévitablement lieu ne sera pas trop grave.

Il est vrai que si les quelques joueurs qui ont fait du CH une équipe qui a le potentiel de gagner tombent au combat, ce ne sera pas facile. Bref, la profondeur sera plus déterminante que jamais en 2020.

Et si le CH veut battre les Penguins, jouer en santé sera primordial puisque les hommes de Claude Julien ont moins de profondeur que leurs adversaires.

En rafale

– En parlant de mauvaise qualité de jeu.

– Bien fait.

– Tant mieux.

Oserez-vous?

– Il semblerait que oui.

– Vraiment?

– Nouvelle importante chez les Panarin.

PLUS DE NOUVELLES