Aucun joueur de la LNH ne devrait rester à la maison cet été

Ces jours-ci, il semble y avoir de l’insatisfaction dans l’air. Que ce soit les dirigeants de certains clubs de la LNH envers la loterie, les joueurs envers le plan ou les…

Attendez, les joueurs sont insatisfaits? Absolument.

Est-ce que cela a à voir avec les négociations de la nouvelle convention collective, mélangées à celles du retour au jeu des activités de la LNH cet été?

Un peu, oui.

Mais surtout, revenir jouer en plein été, ce n’est pas le plan #1 de personne. La majorité des joueurs n’est pas en accord avec la plan de retour, mais il faut tout de même s’attendre à ce que la NHLPA vote en faveur d’un retour.

Eric Engels a jasé avec bien des joueurs (sous le couvert de l’anonymat) et force est d’admettre que la majorité n’est pas exactement heureuse.

Selon un joueur, pas moins de 75 % des joueurs ne seraient pas heureux de l’évolution du dossier. Cela confirme ce que je disais il y a une dizaine de jours : les joueurs ne sont pas satisfaits.

Est-ce au point de vouloir mettre le retour du hockey sur la glace (sans vouloir faire un vilain jeu de mots)? Non. Mais au point de déranger les joueurs, qui se disent de plus en plus insatisfaits du travail de la NHLPA.

Pourquoi? Parce que, comme l’ont déjà chanté Les Cowboys Fringants, « ces hommes-là ne parlaient qu’en termes de profits ».

Les joueurs sont donc fâchés d’être dans le noir et de ne pas véritablement avoir leur mot à dire.

Ceci dit, cela ne devrait pas pousser les joueurs à rester à la maison. Selon ce que rapporte un joueur, la culture du hockey est différente de celle des autres sports, ce qui fera en sorte que tout le monde se pointera.

Rappelons qu’au baseball, quatre joueurs ont pour l’instant affirmé ne pas vouloir jouer. Ils ne seront évidemment pas payés.

Mais si les joueurs ne sont pas satisfaits du travail de leur Association, ce n’est pas bon signe.

Vraiment pas, en fait.

En rafale

– Évidemment.

– Belle nouvelle pour Maxence Parrot, qui a récemment vaincu le cancer.

– The not good ones. Bien dit.

– De Winnipeg à Winnipeg?

– En effet.

PLUS DE NOUVELLES