Attendez-vous à un contrat de 36 millions de dollars pour Brendan Gallagher

Tenter de déterminer combien d’argent Brendan Gallagher empochera-t-il au cours de son prochain contrat n’est pas facile. Après tout, même si le gars veut rester et que le Canadien ne veut pas le laisser partir, il faudra s’entendre sur un montant qui sera juste pour tout le monde.

Et ça fait couler beaucoup d’encre. Si le joueur du CH se compare avec le marché, peut-être que d’aller chercher environ 6.25 millions $ pourrait être réaliste. Peut-être.

C’est du moins la logique utilisée par Raphaël Doucet… et force est d’admettre que ça se tient.

Ces chiffres-là sont remplis de bon sens. Après tout, c’est la valeur du marché.

Et ça ressemble beaucoup aux chiffres qui sont avancés par David Ettedgui sur les ondes du 91.9 Sports.

Dans le cas de celui qui est l’ancien agent de Brendan Gallagher (c’est maintenant Jerry Johansen de The Sports Corporation qui représente les intérêts du #11 du Canadien), établir une base de comparaison avec Brad Marchand serait une bonne idée.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que Gallagher joue dans le même style de jeu que son homologue des Bruins, mais qu’il produit moins. Mais si on prend sa production avant la signature de son gros contrat de huit ans à 6.125 millions de dollars par année, ça se ressemble pas mal.

L’agent croit que de gagner six millions de dollars par année pendant six ans serait un contrat honnête dans le marché actuel. Il pense même que Gallagher pourrait monter ça à 6.2/6.3 M$ si la demande est là. Ça lui ferait un salaire annuel plus grand que celui de Marchand.

Il est vrai qu’il existe des ressemblances entre le Marchand de 2015 (un an avant son contrat) et le Gallagher de 2020. La situation économique en a pris pour son rhume en 2020, mais le plafond a tout de même monté depuis 2015.

Est-ce que le plafond fixe change les choses? Est-ce que les blessures et l’âge de Gally (35 ans à la fin du contrat potentiel) font peur? Est-ce que le CH doit garder l’argent pour un ailier droit avec un plus gros gabarit?

Ce sont des questions qui entrent en ligne de compte. Mais au moins, un homme crédible y est allé d’une bonne base sur laquelle on peut travailler/spéculer.

En rafale

– Pour ce que ça vaut : le nom de Phillip Danault commence à circuler dans des classements maison de joueurs à garder à l’œil.

– Rappelons qu’il passe ses étés en Europe.

– Évidemment.

– Kyle Clifford sera agent libre.

– L’Impact en finale?

PLUS DE NOUVELLES