Anthony Beauvillier serait dans la mire du Canadien

Il y a quelques mois, nous écrivions un article sur le fait que le Québécois Anthony Beauvillier n’était peut-être pas un intouchable chez les Islanders de New York. Pourquoi?

Ce n’est pas parce que le club ne l’aime pas. Mais comme Lou Lamoriello est pris à la gorge avec la masse salariale, il devra peut-être laisser partir des joueurs afin de faire de la place. Il était évident qu’à 2.1 M$ sur la masse salariale, il n’allait pas quitter en cours de saison.

Mais là, le voilà agent libre avec restriction et il commandera un salaire un peu plus élevé. Est-ce que ce sera trop pour les Islanders? Ce n’est pas impossible.

C’est ce qui fait en sorte qu’il pourrait quitter et c’est ce qui fait en sorte que le Canadien aimerait bien faire son acquisition. Dans les faits, David Pagnotta raconte que le CH s’est informé de sa disponibilité potentielle.

On sait que le Canadien se cherche de l’attaque. En allant chercher un gars comme lui ou comme Mike Hoffman, cela aiderait à combler les départs potentiels des attaquants qui vont changer d’adresse.

Et forcément, cela aiderait aussi à avoir un Québécois de calibre LNH dans le club. Avec les départs potentiels de Jonathan Drouin et de Phillip Danault, cela aiderait grandement.

Beauvillier est un joueur travaillant qui n’hésite pas à mettre les efforts. Il cadrerait bien dans ce que le Canadien recherche chez ses gars au niveau de l’attitude. Ses 28 points en 47 matchs (15 buts, 13 passes) font de lui un joueur sous-estimé, mais qui serait aimé au jour le jour.

Il mesure cinq pieds et 11 pouces, pèse 182 livres et a présentement 24 ans. Il a déjà cinq saisons d’expérience dans la LNH sous la cravate, lui qui a percé l’alignement des siens à 19 ans. Le voir obtenir 50 points dans la LNH (sur 82 matchs) en 2021-2022 n’est pas une projection impossible.

Le Canadien, s’il le veut, pourrait aller le chercher via une offre hostile ou via transaction. Si de gros salaires devaient quitter dans les prochains jours à Montréal, ça aiderait.

Chez les Islanders, cela ne veut pas dire que le salaire serait égalé pour autant. Après tout, l’équipe est prise à la gorge en vertu des 18 gars sous contrat pour un total de 69 M$. Est-ce que Marc Bergevin, qui a déjà déposé une offre hostile par le passé, pourrait miser sur le fait que les Islanders ne pourraient pas l’égaler?

Oui, le Kraken pourrait libérer du salaire à New York demain. Oui, les départs de Nick Leddy et d’Andrew Ladd ont aidé à libérer du salaire, mais il y a encore du travail à faire et des RFA à signer.

Si le CH joue bien ses cartes, ce n’est pas un scénario impossible.

En rafale

– Le prix pour sortir Matthew Tkachuk de Calgary est énorme.

– Rappel : Le Kraken compte sur Mitch Garber parmi ses actionnaires.

– Les gars sont souvent blessés.

– Ce serait logique.

– Pas facile pour ces gars-là.

PLUS DE NOUVELLES