Alexander Romanov parmi les favoris au trophée Calder?

Peu importe quand elle débutera, la prochaine saison donnera enfin l’occasion aux partisans du Canadien de voir le jeune Alexander Romanov à l’œuvre dans le chandail bleu-blanc-rouge. Il y a très fort à parier que le jeune Russe sera inséré dans la formation dès le premier match et qu’il verra tranquillement son temps de glace augmenter au fil du temps.

Plusieurs autres équipes de la LNH auront également la chance de voir des jeunes espoirs débarquer dans le grand club. Kirill Kaprizov (Wild) vient, comme Romanov, de la Russie et arrive finalement en Amérique du Nord après des années d’attente, mais il ne faut pas oublier le défenseur Bowen Byram (Avalanche) et même le gardien Igor Shesterkin (Rangers), ce dernier n’ayant disputé que 12 rencontres l’an dernier, ce qui lui permet de conserver son statut de recrue.

Ah oui, j’allais presque oublier de vous parler d’un certain Alexis Lafrenière avec les Rangers.

Bref, la compétition au trophée Calder sera féroce l’an prochain. Avec autant d’espoirs de premier plan (je n’ai fait qu’une liste exhaustive, plusieurs autres jeunes goûteront également à l’expérience de la LNH en 2021), il y a un nombre impressionnant de candidats.

Le site TheHockeyNews en discutait justement un peu plus tôt.

Je vais vous avouer bien honnêtement que, bien que je m’attends à le voir connaître du succès rapidement, je ne voyais pas Romanov comme l’un des favoris dans cette course. Il ne remplira probablement pas le filet comme un Cale Makar ou un Quinn Hughes l’an dernier, ce qui semble faire une très grande différence dans ces courses de nos jours. Toutefois, Ryan Kennedy explique qu’en évoluant dans un marché comme Montréal, Romanov a l’avantage d’obtenir beaucoup de visibilité (comparativement à un Kaprizov avec Minnesota, par exemple) et peut également compter sur beaucoup de journalistes qui détiennent un vote dans cette course, puisqu’un grand nombre d’entre eux est situé à Montréal.

Des avantages qu’Alexis Lafrenière et Igor Shesterkin auront probablement eux aussi, toutefois.

Il ajoute également que Romanov est un joueur « splashy », un autre attribut qui peut attirer quelques votes si jamais le Russe excelle rapidement. Il frappe fort et fera assurément les manchettes à quelques reprises pour ceci.

Pour les intéressés, voici le clip entier des deux collaborateurs de TheHockeyNews. On parle de Romanov entre 1:54 et 2:26.

Bref, croyez-vous que Romanov a une réelle chance de mettre la main sur le trophée Calder?

En rafale

– Greg Wyshynski s’entretient avec Max Domi.

– Beau geste de Tomas Plekanec.

– Pavel Bure et Alex Ovechkin en 2020, j’adore.

– L’objectif était pourtant d’accélérer les rencontres..

– L’Autrichien affrontera Rafael Nadal ou Alexander Zverev en grande finale.

PLUS DE NOUVELLES