Alexander Ovechkin négociera lui-même son prochain contrat

Les négociations de contrat font partie du hockey depuis (presque) toujours. Les joueurs souhaitent toujours soutirer le plus d’argent possible aux équipes et ces dernières doivent tenter de convaincre leurs hommes de couper dans le gras afin de faire entrer tous les contrats sous le plafond salarial.

Alex Ovechkin a toujours aimé travailler à sa manière. Ovi ne doit jamais avoir eu peur de manquer de sous, puisqu’il fait partie des meilleurs joueurs de la LNH depuis son arrivée en Amérique du Nord en 2005.

Celui qui a marqué 50 buts à huit reprises depuis le début de sa carrière a d’ailleurs décidé d’adopter une technique peu courante pour négocier sa prochaine entente, soit celle de se représenter lui-même.

Avant de crier que la technique n’a pas été très payante pour Anthony Duclair, qui a fait le coup cet été, rappelons-nous qu’on ne parle pas du tout du même calibre de joueur et qu’Ovechkin a le gros bout du bâton (celui avec la palette) dans les négociations avec les Capitals, qui ne voudront assurément pas le laisser partir.

Ovi a déjà laissé entendre qu’il aimerait terminer sa carrière dans sa Russie natale. Sa prochaine négociation de contrat ne sera donc pas seulement capitale pour les Capitals (sans mauvais jeu de mots), mais également pour la LNH au grand complet, qui ne voudra pas perdre une de ses icônes aux mains de la KHL.

Le contrat d’Ovechkin, qui a un impact d’un peu plus de 9,54 millions $ sur la masse salariale des Caps, doit prendre fin au terme de la saison 2021. Une annonce de prolongation de contrat pourrait donc survenir à n’importe quel moment.

Le blogue européen SwissHabs nous rappelle que le premier (et seul, jusqu’à maintenant) gros contrat d’Ovechkin avait été négocié par la mère du Russe. Il avait alors mis la main sur une entente de 13 ans et 124 millions $.

Ne jamais sous-estimer le pouvoir d’une maman.

Bien hâte de voir où cela nous mènera. À 35 ans, Ovechkin a encore beaucoup de bon hockey en lui et je serais surpris de le voir quitter l’Amérique du Nord sans avoir fait un ultime effort pour battre le record de 894 buts qui appartient à Wayne Gretzky. Le Great 8 n’est qu’à 188 réussites de la marque de la Merveille.

En rafale

– Il sera exigeant physiquement d’affronter le Canadien en 2021.

– Petite note intéressante.

– Prolongement de la période de transaction dans la LHJMQ.

– À surveiller à partir de maintenant.

– D’ailleurs, le Québécois Jean-Sébastien Dea a été placé au ballottage par les Sabres de Buffalo.

PLUS DE NOUVELLES