Alex Ovechkin a livré un message au Canadien

Lors de la rencontre d’hier qui opposait le Canadien aux Capitals, Alex Ovechkin a livré une mise à échec percutante sur Jonathan Drouin, qui venait tout juste de se débarrasser de la rondelle. On ne le répétera pas assez souvent, mais les patins du Tsar ont quitté la surface glacée à la fin de son geste, ce qui a soulevé la grogne chez le Canadien. Les officiels auraient peut-être dû chasser Ovi pour deux minutes question de calmer le tout et de taire les spéculations d’après-match.

À la suite de la rencontre, Phillip Danault et Brendan Gallagher n’étaient pas très contents du geste d’Alex Ovechkin. Ces deux-là ont même brassé Ovechkin en tentant de l’amener à se défendre, mais le capitaine des Caps n’a pas bronché puisqu’il n’avait absolument rien à se reprocher. Pour lui, cette mise en échec était pleinement légale et il ne s’est pas gêné pour l’indiquer après la rencontre : C’est du hockey et non du ballet.

Est-ce un manque de classe de la part du numéro 8? Absolument pas! Il n’est pas le seul à indiquer que cette mise en échec était légale. Elle était certes très limite, mais elle était légale, selon Stéphane Auger, le spécialiste des arbitres chez TVA Sports. Claude Julien croit que ça méritait un deux minutes, mais sans plus. C’était du lourd, comme un train qui percutait une voiture, mais ce n’était pas un geste pour blesser un adversaire.

Alex Ovechkin distribue environ 200 mises en échec par année (en moyenne) et il possède ce flair pour les distribuer au bon moment, sans retirer une suspension à la suite de celles-ci. Il a rarement été suspendu pour une mise en échec qu’il a distribuée à l’un de ses adversaires.

En rafale

– Chez les Devils, Mackenzie Blackwood obtiendra un second départ consécutif.

– Chez les Bruins de Boston, Torey Krug se retrouvera encore quelque temps à l’infirmerie.

– Jacob Olofsson se sent de plus en plus à l’aise au sein de la SHL.

– Il cadre bien et il se sent bien, donc il devrait retrouver un rythme de croisière incessamment.

– De la grande classe du capitaine des Coyotes de l’Arizona, Oliver Ekman-Larsson.

– Gino Odjick a été adulé lors de son long séjour à Vancouver.

PLUS DE NOUVELLES