Alex Galchenyuk a appris à la dure qu’il n’avait plus sa place chez le Wild

Lorsque le Wild a donné un choix conditionnel de septième ronde pour faire l’acquisition de Nick Bjugstad, un petit gars de la place, personne ne s’est énervé le poil des jambes au Minnesota. Quand tu donnes si peu pour obtenir un joueur, c’est que ce joueur-là n’a rien d’exceptionnel.

Et quand on nous a indiqué que les Penguins allaient continuer de verser 50 % du salaire (et donc, d’éponger 50 % du cap hit) de Bjugstad en 2020-21 – la dernière année de son contrat – on s’est encore moins emballé chez les fans du Wild. Savoir que les Penguins préfèrent payer Bjugstad 2,625 millions $ pour jouer au Minnesota plutôt que 5,25 millions afin de jouer pour eux, ça en dit long sur le potentiel actuel de ce dernier (et sur les défis comptables qui viennent avec la COVID-19).

Bjugstad est un joueur de centre droitier qui, même si le parcours de Mikko Koivu est terminé à St.Paul, risque de jouer sur le bottom six. Il pourrait même être déplacé à l’aile et ce, c’est s’il ne passe pas l’année à l’infirmerie.

Eric Staal et Joel Eriksson Ek sont les deux premiers centres du Wild et Victor Rask se battra pour le poste de troisième centre avec Bjugstad.

Mais il y en a un qui a déjà perdu son poste depuis l’arrivée de Bjugstad et on le connaît bien : Alex Galchenyuk.

L’attaquant de 26 ans sera admissible à l’autonomie complète le 9 octobre prochain. Visiblement, le Wild n’a aucunement l’intention de retenir ses services. Chucky, acquis à titre de throw-in dans la transaction impliquant Jason Zucker, aura donc perdu son poste par un gars qui lui avait aussi (théoriquement) volé celui-ci à Pittsburgh.

Pourquoi en suis-je si convaincu? Parce que le Wild a récemment annoncé publiquement avoir donné le #27 à Bjugstad. Ai-je besoin de vous rappeler que Galchenyuk portait le #27 au Minnesota?

La question avec Galchenyuk n’est plus de savoir s’il restera avec le Wild. S’il ne le savait pas déjà, il a appris via les réseaux sociaux qu’il avait disputé son dernier match en vert forêt.

Celui qui s’est beaucoup promené depuis son départ de Montréal – il a joué pour les Coyotes, les Penguins et le Wild lors des deux dernières campagnes – n’a récolté que 24 points la saison dernière. Il est en constante régression depuis qu’il a quitté le Canadien.

Reste juste à savoir s’il lui reste une autre vie dans la LNH ou s’il sera obligé de s’expatrier en Russie pour poursuivre sa carrière. J’ai le feeling qu’il aura droit à une dernière chance… qu’il ne saisira fort probablement pas, mais bon.

En rafale

– Les Coyotes auraient trouvé leur nouveau DG (qui succédera à John Chayka, rappelons-le).

– Joyeux anniversaire à cet ancien gardien du Canadien.

– Rick Bowness, l’homme a mangé son pain noir pendant 2400 matchs avant de se rendre en finale de la Coupe Stanley à titre d’entraîneur-chef. #Patience #JamaisAbandonné #ToujoursYCroire

– Le hockey de la LHJMQ de retour sur les ondes de RDS?

– Énorme match pour l’Impact ce soir sur les ondes de TVA Sports (21h30). Une place en finale du championnat canadien est en jeu.

Youppi! est un membre du Canadien depuis 15 ans déjà. #LeTempsPasseVite

PLUS DE NOUVELLES