Alain Vigneault fait déjà preuve d’une « grande » stratégie

Lorsque les Flyers de Philadelphie ont embauché Alain Vigneault, tous les spécialistes ont compris aussitôt que cette organisation voulait « gagner » maintenant et non demain. Chuck Fletcher, le nouveau directeur général de la franchise, a lui aussi un désir de vaincre hors du commun et c’est pour cette raison qu’il a oeuvré fort pour améliorer son groupe. Kevin Hayes, Matt Niskanen et Justin Braun. On comprend que ces ajouts viennent solidifier le désir des nouveaux entraîneurs des Flyers.

À partir de là, avec l’ajout de Hayes au niveau de la ligne centrale, on est conscient que Sean Couturier et Claude Giroux seront à nouveau jumelés. Couturier au centre, Giroux sur le flanc gauche, et à droite, Jakub Voracek? Non. Le plan de Vigneault et son groupe demeure le suivant : obtenir une profondeur au sein des trois premiers trios qui seront présentés lors de l’ouverture du calendrier régulier.

Il a déjà fait preuve d’audace dès son entrée en scène.
(Crédit: Capture d’écran YouTube)

Le joueur que l’on voit amorcer la saison avec les deux francophones ne demeure nul autre que Joel Farabee, le 1er choix de l’équipe en 2018. Farabee est un joueur énergique considéré comme un joueur dangereux en zone offensive, lui que trouve rapidement les opportunités, en plus de bien se débrouiller sur les 200 pieds de la surface glacée. Donc, si le jeune homme de 19 ans se retrouve sur la première unité, ça laisse un Voracek sur le 2, et un Konecny sur la 3.

Pour ce qui est de la défensive, le pilote des oranges aura l’embarras du choix pour compléter ses paires, lui qui pourrait compter sur Ivan Provorov, Matt Niskanen, le Ghost, Justin Braun, Travis Sanheim et probablement l’ancien des Huskies de Rouyn-Noranda, Philippe Myers. Devant le filet, les Flyers peuvent enfin se fier sur un cerbère étoffé qui est en mesure de performer de façon constante. Le groupe joue avec beaucoup de confiance lorsque Hart est d’office devant sa cage.

En rafale

– Max Comtois ne changera pas une formule gagnante.

– On en veut plus de ces choses-là.

– Joël Bouchard est un homme et un pilote unique.

– Bonne chance!

– C’est drôle, mais je ne vois aucune surprise ici.

PLUS DE NOUVELLES