À quoi ressemblera le contrat de Mikko Rantanen ?

Après une fin de saison un peu décevante, considérant les chiffres qu’il avait empilés en début de campagne, Mikko Rantanen s’est très bien repris durant les séries éliminatoires. Il a terminé au premier rang des pointeurs de son équipe, avec 14 points en 12 parties.

Évidemment, il était juste de se demander si sa fin de saison aurait pu avoir un impact sur la signature de son contrat cet été – il est RFA – mais ses performances ont certainement balayé tous les doutes qui pouvaient éventuellement subsister.

Parce que, on parle beaucoup de Matthew Tkachuk, Patrik Laine ou encore Mitch Marner, mais plusieurs ont tendance à oublier que Rantanen est également dû pour une hausse substantielle de son salaire.

Mais alors, et après une année de 87 points en 74 matchs, à quoi ressemblera le prochain contrat de Rantanen ?

Un facteur à ne pas négliger, est que – et c’est la différence majeure avec les Leafs, les Flames et les Jets – l’Avalanche possède tout l’espace du monde sur la masse salariale. Il n’y aura donc pas de soucis à se faire à ce niveau.

Avec 37M$ de libre sous le plafond salarial, Joe Sakic devra, en plus du jeune Finlandais, s’entendre avec Alexander Kerfoot et J.T. Compher. 

Comme énoncé dans l’excellent texte de Josh Wegman, le clan Rantanen cherchera évidemment à trouver des comparables, et il y en a plusieurs, en Nikita Kucherov, Leon Draisaitl ou encore Johnny Gaudreau.

Sinon, Rantanen pourrait attendre de voir ce qui se passe dans les cas de Tkachuk et Marner. Quoique, ça pourrait être (très) long dans le cas de ce dernier…

Au final, il se pourrait bien qu’un contrat de 8 ans évalué à 10M$ par saison soit une offre que le clan Rantanen acceptera. Il est également important de noter qu’il deviendrait ainsi le joueur le mieux payé de l’équipe,  devant Nathan MacKinnon, qui gagnera 6.3M$ par année jusqu’en 2022-23.

C’est pour vous dire à quel point Joe Sakic a géré son club d’une main de maître depuis plusieurs saisons.

L’Avalanche sera une force de la LNH pour encore de longues années…

En rafale

– C’est le cas de le dire.

– Ça se comprend.

– À voir.

– Quand même incroyable.

 

PLUS DE NOUVELLES