16 des 29 équipes ayant balayé une série depuis 2006 ont perdu la ronde suivante

On doit se l’avouer, le Canadien l’a eu relativement facile contre les Jets de Winnipeg. Balayés, les Jets n’ont jamais semblé dans le coup. Si ç’a été facile au deuxième tour, il ne faut pas s’attendre à un balayage au troisième tour. En effet, la troupe de Dominique Ducharme affrontera le gagnant de la série Avalanche-Golden Knights. D’ailleurs, le crucial match numéro cinq sera disputé ce soir entre ces deux équipes.

Depuis la saison 2006, soit la saison après le lock-out, 29 équipes ont réussi à balayer une série. De ces 29 équipes, seulement 13 ont gagné la ronde suivante. C’est donc dire que 16 ont vu leur parcours prendre fin.

Bref, balayer une série est loin d’être un gage de succès. Par contre, Montréal est loin d’être battu… même s’il affronte le Colorado.

En plus d’affronter la meilleure ou la deuxième meilleure équipe de la LNH, les chances ne sont pas du côté du Canadien. Par contre, il ne faut plus jamais gager contre Montréal. L’équipe nous a fait mentir contre les Leafs et contre les Jets et elle pourrait le faire de nouveau en demi-finale.

Balayer une série, c’est un bel exploit, mais le faire après être revenu de l’arrière d’un déficit de 1-3 la ronde précédente, ce l’est encore plus. D’ailleurs, dans l’histoire de la LNH, le Canadien est la troisième formation à réussir pareil exploit. Seuls le Lightning de 2011 et les Oilers de 1990 ont accompli un tel fait d’armes. Faut le faire.

Pour ce qui est des Jets de Winnipeg, ils sont la troisième organisation à se faire balayer après avoir balayé leur adversaire la ronde d’avant. Depuis 2006, seuls les Hurricanes et les Islanders (2019) ont accompli ce triste exploit. Cette année-là, les Bruins de Boston ont balayé les Hurricanes en finale d’association, qui avaient balayé les Islanders en demi-finale d’association, qui avaient balayé les Penguins en première ronde… Bref, ne manquait plus qu’un balayage en finale de la Coupe Stanley par les Blues de Saint-Louis pour compléter le tout.

Comme l’a si bien expliqué Antonin Besner de RDS, la défensive du CH a grandement contribué aux victoires face aux Jets. En effet, contre Toronto, les défenseurs montréalais n’ont été limités qu’à deux points en sept matchs, tandis que contre Winnipeg, la ligne bleue a accumulé dix points en trois matchs de moins. Et ce, même si Jeff Petry n’a pas joué le match numéro quatre. Contre une des puissances de l’Ouest, les défenseurs du Canadien devront continuer à inscrire leur nom sur la feuille de pointage s’ils espèrent remporter une série.

Espérons que Petry reviendra au jeu.

En Rafale

– Début de Riley Adams dans l’uniforme torontois.

– Fin des célébrations pour eux…

– Semaine chargée pour le CH.

– Sa médaille d’or au Championnat du monde augmente considérablement ses chances.

– Aucun joueur étoile dans l’alignement? Pas de problème.

PLUS DE NOUVELLES