betgrw

Florian Xhekaj : un recruteur n’a « jamais » été impressionné par son jeu

Florian Xhekaj a eu l’opportunité de signer son contrat d’entrée avec le Canadien de Montréal, hier.

Il a aussi signé un contrat d’essai professionnel avec le Rocket, ce qui lui permet de terminer la saison actuelle avec le club-école du CH.

Cela dit, le petit frère d’Arber a sauté sur la patinoire avec ses nouveaux coéquipiers aujourd’hui et ça s’est bien passé.

Anthony Marcotte, la voix du Rocket, s’attend à le voir disputer au moins un match d’ici la fin de la saison à Laval.

On aurait ainsi une meilleure idée du style de Florian parce qu’il aurait l’opportunité de se mesurer contre des hommes, lui qui a joué dans le junior cette saison. 

Je dis ça parce que le journaliste de RDS, Éric Leblanc, a parlé à un recruteur (anonyme) qui n’est pas nécessairement tombé sous le charme de Florian Xhekaj.

Le recruteur en question se demande si son jeu va mieux s’acclimater au style de la Ligue américaine, parce qu’il voulait en voir plus offensivement de la part de l’espoir du CH cette saison dans la OHL :

Je n’ai jamais été impressionné par son jeu. Son exécution offensive est moyenne pour un espoir LNH dans le junior à cet âge. – Un recruteur consulté par RDS

Florian a certainement quelques lacunes à corriger dans son jeu (comme tous les joueurs de son âge)…

Mais le Canadien l’a repêché en ne s’attendant pas forcément à ce qu’il devienne un joueur offensif.

Et dans l’optique où le petit frère d’Arber a marqué 34 buts cette saison (en plus de 31 passes) en 63 matchs avec les Bulldogs de Brantford, c’est certain que l’organisation montréalaise aime sa progression offensive. 

Les opinions sont différentes quand on parle de lui parce que selon Francis Bouillon, qui était de passage au podcast de La Poche Bleue, Florian a ce qu’il faut pour jouer dans la LNH.

Après tout, Florian est un gars qui n’a pas peur d’aller dans le coin et qui mise sur une belle vitesse sur patins. Ces joueurs-là, même s’ils manquent de talent, peuvent trouver leur niche dans la grande ligue… D’autant plus que Florian a la mentalité de son frère, soit de toujours vouloir travailler pour en arriver à des résultats.

Est-ce que Florian Xhekaj est le sauveur du Canadien? Évidemment que la réponse est non, et il n’y a personne qui a dit ça non plus.

Mais il sera quand même intéressant de voir comment il va se débrouiller au prochain niveau, parce qu’il a des qualités intéressantes pour un joueur qui a été drafté en 4e ronde.

PLUS DE NOUVELLES