Êtes-vous à l’aise avec un Brendan Gallagher à 6.5 M$ sur la troisième ligne?

Au cours du dernier mois, le Canadien a laissé partir deux joueurs de centre (notamment) en raison du salaire. Phillip Danault et Jesperi Kotkaniemi sont deux gars qui ont signé un plus gros contrat ailleurs.

On sait que dans le cas de Danault, il y a d’autres raisons, mais ça en fait partie.

Si le CH ne voulait pas donner 5.5 M$ et 6.1 M$ aux gars, c’est en raison de l’échelle salariale du club. Le Canadien ne voulait pas donner autant pour que ces gars-là ne jouent pas forcément sur le top-6 régulièrement. C’est plus compliqué que ça pour KK, je sais, mais ça revient quand même au cash.

Et on parle de joueurs qui jouent à une position où le CH manque de profondeur et d’assurance.

Maintenant, on se transpose à l’aile. La situation du CH est différente puisque le club a un gros surplus de joueurs pouvant jouer sur le top-6.

Selon moi, Tyler Toffoli, Cole Caufield, Jonathan Drouin (ou Mike Hoffman, selon votre point de vue) et Josh Anderson ont leur place avec Nick Suzuki et Christian Dvorak… mais pas Brendan Gallagher. Ce dernier devrait aller sur la troisième ligne, repoussant des gars comme Artturi Lehkonen et Joel Armia sur la quatre – et non pas un gars comme Hoffman, à mes yeux.

On arrive donc à une contradiction : au final, le Canadien aura un attaquant de 6.5 M$ (ce qui est de loin le plus gros salaire à l’attaque) sur le bottom-six du club pour débuter la saison. Caufield et Anderson sont devant lui à droite.

Le contrat de Gallagher vient d’entrer en vigueur et il gagnera 39 M$ jusqu’en 2027. Déjà, on le place dans une situation où il aura difficilement du temps de jeu sur les deux premiers trios de l’équipe montréalaise.

Évidemment, on sait ce qu’il peut apporter dans la chambre, lui qui est un guerrier et moi, je l’aime beaucoup. Mais une fois sur la glace, Dominique Ducharme doit se foutre du salaire et y aller avec les combinaisons qui le feront gagner.

Et selon moi, comme je l’ai dit au 91.9 Sports plus tôt aujourd’hui, faire jouer Gallagher avec Mike Hoffman et Jake Evans (des joueurs qui ressemblent à Tomas Tatar et Phillip Danault), c’est gagnant pour lui. Indépendamment du salaire, c’est une bonne troisième ligne.

Mais un constat demeure envers celui qui est souvent blessé en fin de saison : il pourrait jouer sur une troisième paire avec un salaire de 6.5 M$, soit à titre d’attaquant le mieux payé du CH.

Êtes-vous à l’aise? Voudriez-vous l’échanger sous de telles conditions, et ce, même si son salaire lui enlève de la valeur marchande? Ce sont des questions qui se posent et ce sont des questions auxquelles il n’y a pas de vérité absolue.

Non, Marc Bergevin ne l’échangera pas. Il veut du leadership et il adore Gally, qui n’est pas forcément le plus désiré ailleurs en raison de son salaire et de ses blessures.

Mais les amateurs ont le droit de ne pas être à l’aise avec son salaire et son rôle.

En rafale

– Oh yeah.

– Autre signature à Calgary.

– Belle anecdote.

– Ben voyons.

– Ça sent le hockey.

PLUS DE NOUVELLES