betgrw

Eric Engels : « Le meilleur joueur du repêchage 2022 a été sélectionné au 62e rang »

Je ne pense pas me faire lancer de tomates si j’affirme que Lane Hutson est l’un des espoirs les plus excitants dans le monde du hockey présentement.

Il est plutôt rare de voir un défenseur de son âge connaître autant de succès dans la NCAA, qui est vu comme une belle étape pour le développement des joueurs.

Cela dit, on dirait tout simplement que Lane est en train de skipper certaines de ces étapes-là. Il est rapidement devenu l’option numéro un de Boston University à la ligne bleue et on sait tous à quel point il a eu une belle première saison au niveau universitaire.

Lane Hutson impressionne à un point tel où on parle déjà de lui comme étant un vol du repêchage 2022. Eric Engels a poussé la note encore plus loin, en parlant du jeune homme lors d’un passage au podcast de Tony Marinaro :

Je pense que le meilleur joueur du repêchage 2022 a été sélectionné au 62e rang. – Eric Engels

Ouille! 

C’est fou à quel point Lane Hutson s’attire des éloges depuis 18 mois.

Il fait toujours, toujours parler de lui pour les bonnes raisons… Et cela a de quoi exciter les partisans du Canadien de Montréal.

Parce que oui, les fans ont le droit de saliver à l’idée de le voir devenir un excellent défenseur de la LNH. 

Mais il ne faut pas y aller trop vite non plus, par contre. L’espoir du CH n’a rien prouvé encore au niveau professionnel et on s’entend qu’il y en a d’autres, de très bons joueurs issus du repêchage 2022.

Logan Cooley, Simon Nemec, Juraj Slafkovsky, David Jiricek, Shane Wright, Cutter Gauthier, Conor Geekie, Pavel Mintyukov… Et on pourrait en nommer plein d’autres.

Là où ça devient intrigant, c’est quand on parle du gabarit de Lane Hutson. S’il était un tout petit peu plus grand avant que le draft 2022 ne s’amorce, jamais de la vie il n’aurait glissé jusqu’au 62e rang.

On savait qu’il allait encore grandir et en ce moment, le défenseur n’a pas l’air d’un nain sur la patinoire. On ne connaît pas sa grandeur exacte, mais il semble avoir pris un pouce ou deux si l’on se dit qu’il est presque aussi grand que Macklin Celebrini, qui mesure six pieds :

Ça devrait l’aider lorsqu’il sera prêt à faire le saut chez les profesionnels.

Il aura encore du travail à faire pour ajouter un peu de charpente, mais prendre du poids, ça se travaille, contrairement à la grandeur.

PLUS DE NOUVELLES