Encore une fois, à quoi pensait Marc Bergevin?

Texte: Maxime Grondin

Il y a quelques jours déjà, les Ducks ont signé leur gardien numéro John Gibson pour 8 autres années. Ce contrat lui donnera 6.4 millions par année.

Un contrat amplement mérité. Il faut le spécifier, Gibson détient le record du plus haut pourcentage d’arrêt des gardiens de but ayant disputé au moins 100 parties en carrière.

Bref, les Ducks n’ont plus à se soucier de cette position désormais. En effet, ce jeune gardien leur donne une chance de gagner à chaque partie.

Ce contrat vient donc mettre Bergevin dans l’embarras. La question se pose. Pourquoi Bergevin a octroyé un contrat d’une telle envergure à Carey Price? Est-ce qu’il mérite les 10.5 millions par année?

Il est vrai que le gardien du Canadien de Montréal est leur pièce maitresse. Cependant, lui accorder un tel contrat vient nuire aux autres positions.

Il est très intéressant de faire un comparatif avec Gibson et Price. En 11 saisons, le gardien du Tricolore maintient un dossier de 286 victoires et de 201 défaites en 558 parties. Ce qui lui donne 51,25 % de victoires. De plus, il a un pourcentage d’arrêt de .918 et une moyenne de buts accordés de 2.46.

Pour sa part, Gibson a participé à 4 saisons avec les Ducks. Il affiche un dossier de 93 victoires et de 55 défaites en 178 parties. Ce qui lui donne 52,25 % de victoires. Son taux d’arrêt est de .923 % et sa moyenne de buts accordés est de 2.29.

Il est vrai que ces chiffres sont difficiles à maintenir pour un gardien. Cependant, s’il garde ce rythme, ses statistiques ne vont pas descendre tant que ça. Tout en restant supérieure à celle de Price.

De plus, le jeune gardien des Ducks a pris davantage de responsabilités au cours des dernières saisons. Il joue environ le même nombre de parties que Price.

Alors, si les Ducks ont réussi à donner moins d’argent à leur gardien de but, pourquoi Bergevin n’a-t-il pas réussi ce tour de magie? C’est bien beau vouloir vendre des billets avec la vedette du club, mais, si les victoires ne sont pas au rendez-vous, les partisans ne le seront pas non plus.

PLUS DE NOUVELLES