En 14 matchs depuis son rappel, Cole Caufield n’a qu’un but

Quand Cole Caufield a été envoyé à Laval, tout le monde (la majorité, du moins) s’entendait pour dire que c’était la décision à prendre. Après tout, le jeune homme en arrachait et d’aller retrouver sa confiance à Laval n’était pas une vilaine idée.

Six matchs – et deux buts – plus tard, soit à la mi-novembre, CC était de retour. Aux dires de Marc Bergevin, c’était parce que le CH avait besoin de joueurs et non pas parce qu’on sentait que le gars était prêt à revenir. L’ancien DG avait même ouvert la porte à un renvoi à Laval au besoin.

Mais depuis, Bergevin a perdu son emploi et Jeff Gorton a pris les clés de l’organisation. On ne sait cependant pas comment il voit la situation puisqu’il n’a jamais eu la chance de céder le gars à Laval en raison des blessures et de la COVID-19.

Prenez l’alignement d’hier. Il serait illogique de ne pas voir Caufield y être, non? Surtout quand on sait que seul Jean-Sébastien Dea n’est pas dans l’entourage du CH parmi les joueurs sous contrat avec le club et qui jouent pro au Québec…

Mais depuis son retour, il ne marque pas vraiment plus. Il n’avait pas trouvé le fond du filet à ses 10 premiers matchs à Montréal et en 14 matchs depuis son retour en ville, il n’a qu’un seul but. C’était le 24 novembre contre Washington, soit il y a plus d’un mois.

C’est donc dire qu’en 24 matchs cette saison (et non pas 23, tel qu’indiqué dans le tweet suivant qui date d’hier), il n’a trouvé qu’une seule fois une manière de marquer. Il n’a pas enfilé l’aiguille à ses 11 derniers matchs.

L’idée ici n’est pas de le planter, mais de trouver la situation dommage. Après tout, dans une saison normale, le CH aurait les moyens de l’envoyer en bas afin de pratiquer son jeu un brin et de reprendre confiance, comme le voulait le club en début de saison.

Mais là? L’envoyer en bas serait injuste. Le CH ne le fera pas dans les circonstances actuelles.

Il se retrouve donc dans la LNH à tenter de tirer son épingle du jeu sans confiance et sans ses compagnons des séries 2021 (Nick Suzuki et Tyler Toffoli). Ce ne sont pas des conditions faciles pour lui et il faut souhaiter que cela n’affectera pas la confiance à moyen et long terme de celui qui était parmi les favoris pour gagner le Calder en début de campagne.

Je trouve ça dommage de ne pas pouvoir le voir aller jouer à Laval comme lors d’une saison normale. Il en ressortirait assurément grandi et son niveau de confiance serait beaucoup plus élevé, ce qui est la base pour un jeune et pour un marqueur de sa trempe. Là, il ne doit pas voir le bout du tunnel dans cette ambiance morose chez le CH.

En rafale

– Bonne nouvelle.

– L’ancien du CH (Will Bitten) change d’adresse.

– Très cool.

– Oh. Une autre situation de COVID-19 au CMJ.

– Beau geste.

PLUS DE NOUVELLES