Elias Pettersson : une rumeur d’offre hostile du Canadien fait son chemin à Vancouver

On ne sait pas encore quel joueur sera sélectionné par le Kraken.

Carey Price? Phillip Danault? Cale Fleury? Brett Kulak?

Ce que l’on sait, par contre, c’est que les propriétaires du Kraken – qui auraient donné le feu vert à Ron Francis hier – aimeraient bien pouvoir compter sur Carey Price dans leur formation. Autant pour ce qu’il apporterait sur la patinoire qu’au niveau des ventes et du marketing.

Et selon Greg Wyshynski, Price agirait aussi à titre d’attrait pour d’éventuels joueurs autonomes.

On sait aussi que si jamais Price vient à quitter Montréal vers Seattle, Marc Bergevin aura beaucoup d’argent comptable à dépenser.

Price (10,5 millions $), Weber (près de 8 millions $), Drouin peut-être (5,5 millions $), Danault…

Avouons que les prochains jours pourraient être TRÈS intéressants si jamais Marc Bergevin, à sa dernière année de contrat, a plus ou moins 30 millions $ annuels à dépenser.

Que ferait Marc Bergevin avec autant d’argent comptable sous la main? Qu’approuverait Geoff Molson?

Selon un rédacteur et podcasteur de Vancouver – qui dit se fier sur ce qu’il entend chez certaines sources francophones -, le Canadien évaluerait actuellement la possibilité d’offrir une offre hostile à Elias Pettersson. Ce rédacteur est Sean Warren et selon lui, l’offre du Canadien serait inférieure à 10,277 millions $ par année (mais supérieure à 8,222 millions $).

Le Canadien devrait donc donner deux choix de premier tour, un choix de deuxième tour et un autre de troisième tour aux Canucks s’ils n’égalent pas leur offre hostile.

À noter que les choix pour le repêchage 2021 ne pourraient pas être utilisés car l’offre serait déposée APRÈS le repêchage. Dommage, car les choix du CH sont très éloignés cette année…

Toujours selon Warren, le fait que le prix à payer pour mettre la main sur Jack Eichel et son salaire de 10 millions $ par année soit plus élevé que ça pourrait faire pencher la balance du côté de Pettersson chez le Canadien.

Personnellement, je ne connais pas ce rédacteur. Il écrit sur le site CanucksArmy.com (près de 20 000 abonnés sur Twitter dont Mike Johnson, Mitch Brown, Hockey Central, Scott Burnside, Gino Reda, Dan Murphy, Craig Custance, Joe Haggerty, Kevin Kurz, James Mirtle, Farhan Lalji et la LNH elle-même), un site appartenant au groupe TheNationNetwork et partenaire des populaires sites PuckPedia et DailyFaceoff.

On sait depuis deux ans (Sebastian Aho) que Marc Bergevin est capable de déposer une offre hostile, contrairement à ce que plusieurs croyaient. Par contre, je suis loin d’être convaincu que Carey Price sera choisi par le Kraken, que Marc Bergevin décidera de déposer une offre hostile envers Elias Pettersson, qu’il l’acceptera et que les Canucks ne l’égaleront pas.

Par contre, il est bon de rappeler que les Canucks n’ont qu’une quinzaine de millions $ disponibles pour signer Pettersson, plusieurs défenseurs et trois, quatre attaquants. Pourraient-ils vraiment égaler une éventuelle offre hostile?

Pour ceux et celles qui croient que Bergevin ne voudra pas se faire d’autres ennemis, dites-vous que le gars pourrait ne même plus être dans la LNH dans un an…

Ceci dit, je crois que les chances de voir Elias Pettersson à Montréal la saison prochaine sont aussi grandes que celles de me voir remporter la Loto-vaccin du gouvernement Legault. J’ai mes deux doses, il se peut que je gagne… mais c’est très peu probable!

Elias Pettersson est un joueur de centre gaucher de 22 ans, 6’2 et 176 livres. Il a été sélectionné au cinquième rang overall en 2017 et il a obtenu près d’un point par match depuis son arrivée dans la LNH. Il a par contre dû rater une bonne partie de la saison 2021 en raison d’une blessure au poignet. Il sera admissible à l’autonomie avec restriction le 28 juillet et il n’aura pas droit à l’arbitrage.

PLUS DE NOUVELLES